Comprendre le seo

Comprendre le SEO

Le SEO est un secteur en constante évolution qui passionne certains et qui donne envie aux autres de s’arracher les cheveux.

Pourquoi mon site reste-t-il cantonné aux méandres d’internet alors que celui de mon voisin gagne en positionnement ?

Comment faire pour donner du poids à mes pages et devenir numéro 1 sur les requêtes stratégiques ?

Quelles sont les méthodes qui marchent et celles qui ne fonctionnent plus ?

Voici autant de questions que vous vous posez sûrement si vous vous intéressez au référencement naturel.

Grâce à ce texte, vous allez en apprendre plus sur cette pratique. Et, surtout, vous aurez des clés pour progresser dans les SERP à votre rythme.

 

Appréhender le SEO quand on débute

Le référencement naturel est une discipline facile à apprendre, mais difficile à maitriser. Elle nécessite une bonne prise de recul, une certaine technicité et surtout, une formation en continu.

Ainsi, pour les débutants, cela peut être effrayant de se lancer dans ce secteur complexe.

Je vous donne les bases qui vous permettront de partir à l’assaut de la première position.

Définition et historique du SEO

Tout porte à croire que les origines du SEO remonteraient à 1945 (eh oui, aussi loin !). Vannevar Bush, le directeur de l’agence américaine Office of Scientific Research and Development, publie dans The Atlantic un article parlant d’un système capable de collecter, d’extraire et d’insérer des données dans le but de les partager.

Plus tard, en 1990, un étudiant crée ARCHIE. Le premier moteur de recherche était né. S’ensuivront plusieurs outils internet dont, pêle-mêle : Excite, Wandex, Aliweb, Lycos, Yahoo et, bien sûr, Google (en 1997).

À ce moment, les professionnels d’internet prennent conscience que ces outils deviennent de plus en plus populaires. Et surtout : ils observent qu’ils font faciles à manipuler pour faire remonter leurs pages.

Nous assistons aux prémices du SEO.

Les résultats des moteurs de recherche : un vrai champ de bataille

Parce que le référencement naturel était et est encore aujourd’hui très efficace pour gagner en visibilité sur le web, depuis plus de 20 ans, nous assistons à une vraie bataille entre les sites de même thématique voulant obtenir les faveurs de Google.

Au début, la technique la plus connue consistait à bourrer son texte avec le même mot-clé. En utilisant le plus possible la même expression dans votre page, vous aviez de grandes chances de passer devant tout le monde.

En plus de cela, les spécialistes comprirent très vite qu’un site avec de nombreux liens entrants était plus apprécié par les moteurs de recherche que les autres. Ainsi s’ensuivit la création d’annuaires et de pages satellites augmentant artificiellement ces liens.

Bien sûr, aujourd’hui, ces techniques ne marchent plus du tout (dans leur forme originelle tout du moins).

Google ne peut prospérer que si les résultats qu’il affiche sont de bonne qualité. Plus ses utilisateurs trouveront facilement la réponse à leur recherche et plus ils s’en serviront pour naviguer sur internet.

À savoir : aujourd’hui, les méthodes de référencement sont classées en trois types :

  • Les techniques un peu limites sont appelées Black Hat (le mal) ;
  • Celles qui suivent les règles du géant américain : White Hat (le bien) ;
  • Au centre gravitent les techniques Grey Hat.

Comment marche la technologie de Google

Pour référencer vos pages, il se passe plusieurs choses en interne chez le géant californien (et chez les autres aussi d’ailleurs).

Tout commence par un petit robot appelé « spider ». Vous avez compris la référence avec la toile/le web ?

En fait, ce dernier arrive sur votre site et va analyser vos pages en cliquant comme un fou sur tous les liens présents. C’est simple : dès qu’il voit un lien, il s’y engouffre. On parle de crawling.

Une fois cette étape effectuée, il va rajouter dans son index toutes les pages de votre site qu’il a pu explorer et va les ranger par mot-clé (auquel il va accorder différents poids). C’est l’indexation.

Toutes ces données seront intégrées dans un serveur afin d’être proposées aux internautes, pour répondre à leur demande sur le moteur de recherche. Nous sommes à l’étape du ranking.

Vous comprenez donc qu’il est important que votre site soit bien fait pour permettre à ce petit robot de s’y balader tranquillement. Et surtout, plus important encore, chaque page doit être bien comprise par lui et avoir un but précise.

Quelques données à prendre en compte pour votre SEO

Alors qu’auparavant, on pouvait y aller comme des bourrins, aujourd’hui, faire remonter un site dans les SERP demande un travail plus intelligent et régulier.

La chose la plus importante quand on parle de SEO, c’est le contenu.

Il y’a 10 ans, il était une excuse pour caser le plus souvent possible le mot clé qui nous intéressait. À l’heure actuelle, nous sommes dans une période où la sémantique devient une donnée obligatoire à prendre en compte.

Cela signifie que vous devez produire un texte de qualité qui plaira aussi bien aux internautes qu’aux moteurs de recherche.

Pour vous aider dans cette tâche ardue, vous avez à disposition différents indicateurs, dont le taux de rebond, entre autres, ainsi que des outils pour le référencement qui vous permettront de trouver les mots-clés stratégiques pour votre activité.

Du côté technique, il vous faudra jongler entre :

  • Le sitemap ;
  • Les balises meta-description et title ;
  • Les liens entrants et sortants (la fameuse stratégie de netlinking) ;
  • Les différentes mises à jour de Google.

Oui, c’est du travail ! Mais qui vous a dit que le SEO serait facile ?

 

Blog et SEO : comment améliorer votre visibilité en ligne ?

En vous intéressant au SEO, on a déjà dû vous parler de l’importance du média blog pour faire évoluer votre business.

Attention toutefois : cela n’est pas valable pour toutes les activités. Bien que vous avez sûrement toujours quelque chose à raconter, la gestion d’un blog est chronophage. Si vous avez le budget et/ou le temps pour, pas de soucis. Dans le cas contraire, prenez le temps d’y réfléchir.

Dans tous les cas, le plus important quand vous vous lancez dans le blogging est de pouvoir proposer des contenus uniques de façon régulière.

L’objectif étant de créer un rendez-vous avec vos lecteurs qui ne pourront plus se passer de vos textes. Ainsi, vous comprenez que vous devez créer des articles originaux que les internautes ne peuvent trouver ailleurs. C’est d’ailleurs le B.A-B.A d’une bonne web rédaction.

En travaillant efficacement votre corps de texte (avec votre mot-clé et le champ sémantique associé), votre méta-description et vos liens internes et externes, vous gagnerez forcément des places dans les SERP avec le temps.

Petit conseil : intéressez-vous au cocon sémantique qui est une technique en vogue en ce moment. Eh oui : même vos catégories doivent être pensées par rapport au SEO.

À savoir : que vous soyez adepte de Black Hat, de White Hat ou de Grey Hat, toutes les techniques ont leurs avantages et inconvénients.

Oui, le Black Hat offre des résultats rapides. Mais il peut aussi vous faire plonger rapidement.

De l’autre côté, le White Hat est long et difficile, mais vous posez de bonnes bases.

Entre les deux, le Grey Hat vient faire son petit bonhomme de chemin en étant un mix de White et Black Hat.

Alors : court terme ou long terme ? À vous de voir en fonction de votre objectif.

Évidemment, je parle du blog, mais cela concerne aussi vos fiches produits.

 

Quelques conseils en référencement qui vont vous aider

Rentrons dans le vif du sujet en parlant du SEO en tant que tel.

La théorie, c’est très bien, mais place à la pratique !

Un texte optimisé : kézako ?

Un bon texte est un article qui est scindé en H1, H2, H3 et paragraphes. Chaque titre devra être optimisé, sans tomber dans la suroptimisation.

Concernant la sémantique de votre article, je vous conseille d’utiliser l’outil 1.fr qui vous permet de voir si les robots de Google vont bien comprendre sa thématique principale.

Ceci étant dit, un bon contenu ne suffit pas en référencement naturel. C’est vrai que c’est un bon début et l’assurance de ne pas devoir le retravailler ultérieurement (et encore…). Pourtant, il ne vous garantira pas de gagner des places dans les SERP.

Avez-vous pensé à faire un lien vers des articles de référence au sein de votre texte ? Ils vous permettent de donner du poids à ce dernier. Évidemment, évitez vos concurrents directs et préférez des sites dans votre thématique.

Sans oublier de pointer aussi vers d’autres pages liées à votre silo (nous en parlerons plus précisément plus bas).

Une fois ces différentes étapes effectuées, vous pouvez passer aux images (et leur balise ALT) ainsi qu’à la balise meta-description.

Si tous ces éléments sont OK, votre texte est prêt à être publié et partagé.

Les erreurs à ne pas commettre

À l’inverse, voici quelques éléments qui plomberont tout votre travail :

  • Vous avez rédigé seulement pour les moteurs de recherche en pensant mot-clé et non expérience utilisateur ;
  • Vous n’avez pas créé de calendrier éditorial et vous rédigez un article quand vous le pouvez ;
  • Vous faites du duplicate content en copiant-collant des éléments textuels de vos concurrents ;
  • Vos pages sont lentes ;
  • Vous n’avez pas pensé à leur affichage sur différents écrans (surtout ceux des smartphones) ;
  • Le maillage vous passe par-dessus la tête et vous ne voulez pas aider les robots de Google à naviguer sur votre site ;
  • Le pire du pire : vous cachez du contenu à vos internautes (beurk le cloaking).

Focus sur le cocon sémantique

Je vous l’avais promis, voilà un des sujets qui fait beaucoup parler de lui depuis quelque temps : le cocon sémantique (appelé aussi siloing).

Très simplement, il consiste à catégoriser précisément l’ensemble de votre contenu afin de le placer dans des silos hermétiques les uns des autres.

Ainsi, c’est tout votre maillage interne qui doit être repensé. Plutôt que de lier vos articles à l’arrache (en utilisant YARPP, par exemple), créez un mapping précis qui vous servira à hiérarchiser tous vos contenus.

Conceptualisée par Laurent Bourrelly, cette méthode semble faire ses preuves. Si vous êtes en train de créer votre site, je vous conseille de la mettre en place.

Votre site est déjà actif ? A vous de voir si le chantier vaut l’investissement demandé. Si vous ne rankez pas, vous n’avez rien à perdre. Dans le cas contraire, vous devez être à l’aise avec les redirections 301 pour éviter de perdre tout le travail mené jusque-là.

Les tendances du SEO à scruter

Bien sûr, le SEO évolue constamment.

D’ailleurs, en ce moment, nous voyons de nouvelles tendances auxquelles vous devez vous intéresser.

La première concerne le HTTPS qui semble devenir obligatoire pour tous les sites. En tout cas, si vous voulez suivre les règles de Google.

La seconde, c’est l’AMP (Accelerated Mobile Page) qui va avec le fait que les smartphones prennent de plus en plus d’importance dans notre vie de tous les jours. Cette technologie consiste à retirer tous les éléments superflus des pages pour ne garder que le texte. Ainsi, elles s’affichent bien plus rapidement.

La troisième : le SEO local. Si vous avez une entreprise rayonnant à une échelle locale et que vous êtes sur internet, il peut être très intéressant d’apparaitre dans les résultats de recherche localisés.

Enfin, dernière chose : la recherche vocale. Encore une preuve que les smartphones sont de plus en plus utilisés pour aller sur internet. Vous connaissiez Siri pour vous épauler au quotidien. À l’heure actuelle, les grands moteurs de recherche planchent sur des technologies de recherche vocale. Qu’est-ce que cela signifie concrètement pour le SEO ? Que les requêtes pourront s’allonger, voire se transformer en phrase. Et surtout : fini les fautes ! De quoi enterrer encore plus les stratégies de mot-clé bêtes et méchantes.

 

Les évolutions du SEO dans le temps

Je vous ai dit que le secteur du référencement naturel évolue constamment. Voici un récapitulatif des différents changements, de l’année précédente et à venir.

Évidemment, je ferai évoluer cette partie avec le temps qui passe.

Les avancées du SEO en 2016

En 2016, voici les événements importants liés au SEO :

  • Lancement de l’AMP en février ;
  • Mise à jour de Penguin ;
  • Lancement de l’algorithme Opossum (favorisant le SEO local) ;
  • Nouvel algorithme favorisant les sites mobile-friendly dans les SERP ;
  • Système RankBrain pour améliorer les résultats de recherche.

Notez l’importance accordée à la recherche sur téléphone portable.

Le SEO en 2017

En 2017, certaines tendances se dégagent déjà (à voir si elles se confirment) :

  • L’importance du SEO pour mobile ;
  • La vidéo qui devient une stratégie gagnante ;
  • Les recherches vocales favorisant les expressions de la longue traine ;
  • Le SEO local (les graines plantées par Opossum semblent sur le point de germer) ;
  • L’importance des réseaux sociaux pour faire vivre vos articles.

Vous voulez faire évoluer votre business en ligne en utilisant le levier du SEO ? Parlons-en.

Bien que je sois plus orienté création de contenu, je peux vous aider à définir une stratégie éditoriale concentrée sur le SEO efficace et à vous mettre en relation avec des partenaires, spécialistes du domaine.