Champ lexical

Comment créer un bon champ lexical ?

Le champ lexical est le travail préparatoire de toute bonne stratégie de publication de contenus sur le web. En effet, le champ lexical est un ensemble de mots-clés et d’expressions importantes qui vous aideront à écrire vos articles.

La création d’un champ lexical demande toutefois qu’on s’y attarde un peu. Voici mes techniques pour créer un bon champ lexical.

 

Un champ lexical : qu’est ce que c’est ?

La définition stricte du champ lexical concerne l’ensemble des mots qui se rapportent à une même notion au sein d’un texte. Pour un site, le champ lexical sera donc tous les mots et toutes les expressions liées à son activité.

A ce moment de la lecture, vous devez déjà vous demander : à quoi ce fameux champ lexical peut bien me servir ? La réponse est toute simple : à vous rendre visible sur les moteurs de recherche.

En effet, un champ lexical est le travail préparatoire d’une bonne stratégie éditoriale basée sur le référencement naturel (voire même le référencement payant).

Vous le savez déjà sûrement : en SEO, notre objectif est de gagner des places dans les moteurs de recherche par le biais de mots-clés définis à l’avance et d’articles de qualité. Ainsi, nous allons disséminer ces fameux mots-clés sur notre site afin de montrer à Google (et aux autres) que nous traitons une thématique précise. Et ça, Google, il aime bien.

 

Premières briques de votre champ lexical : les mots-clés les plus importants.

Bon, maintenant que nous savons ce qu’est un champ lexical, voyons comment le créer.

Pour commencer, ouvrez un fichier Excel. Puis, notez tous les mots-clés qui se rapportent à votre activité. N’oubliez pas d’y inclure et de différencier les singuliers et les pluriels.

Prenons un exemple :

Mon blog parle de rédaction web et de référencement naturel. Voici donc quelques mots-clés que je devrais intégrer à mon champ lexical :

  • redaction web ;
  • redacteur web (voire redacteurs web peut-être) ;
  • redactrice Web (redactrices web) ;
  • marketing web (et web marketing) ;
  • seo ;
  • referencement naturel ;
  • referencement payant ;
  • marketing digital ;
  • Etc.

En un instant, je me retrouve déjà avec des dizaines de mots-clés intéressants.

Au passage, sachez qu’il existe une différence entre les mots-clés courts (on les appelle les mots-clés génériques) et les mots-clés plus longs (ils forment la longue traine). Pour commencer, privilégiez les mots-clés longs (dans notre exemple, cela peut être « redaction web et referencement naturel ») qu’un simple mot-clé « redaction ».

En effet, plus le mot-clé est précis et plus il sera facile de vous positionner dessus. Par contre, en voulant me battre pour être premier sur le mot-clé « redaction », je vais me casser les dents.

Ce  sujet est trop dense pour que j’en parle dans cet article. J’y reviendrai plus longuement dans un futur billet.

 

Peaufinez votre champ lexical : demandez autour de vous.

Maintenant que vous avez noté de nombreux mots-clés intéressants, il serait temps de compléter un peu votre fichier Excel.

Pour cela, demandez de l’aide autour de vous. Interrogez plusieurs personnes différentes en leur demandant ce qu’elles pourraient taper dans les moteurs de recherche pour trouver vos produits et services. Vous pourrez avoir des surprises.

En effet, généralement, lorsque l’on exerce une activité depuis longtemps, on peut avoir la tête dans le guidon. Parfois, nous avons un peu de mal à prendre du recul et à nous mettre à la place de nos clients et consommateurs. C’est pourquoi, en marketing, il est fréquent d’utiliser des personas pour se mettre à la place de différentes personnes types.

Ainsi, donnez-vous le temps de parler de votre activité à votre entourage et aux personnes liées de près ou de loin à celle-ci. Demandez-leur de qualifier votre métier en quelques mots-clés.

Poursuivons notre exemple :

En tant qu’expert, nous avons tous nos expressions techniques, seulement compréhensibles par les autres professionnels du secteur ou quelques clients avertis. Ainsi, lorsque nous parlons de SEO, peut être qu’une personne novice parlera plutôt de « referencement naturel pour Google » ou plus simplement « comment etre en premiere page de google gratuitement » (ça, c’est une expression longue traine).

En demandant autour de vous, vous trouverez sûrement des expressions intéressantes. Notez-les dans votre tableau Excel. Vous ferez ensuite le tri.

 

Quelques autres outils qui vous permettront de compléter votre champ lexical.

Vous avez vos mots-clés et les mots-clés de votre entourage. Voici quelques autres outils qui vous permettent d’améliorer votre champ lexical :

  • Votre champ de recherche interne si vous en possédez un. C’est une véritable mine d’or. Si vous avez accès à ses données, regardez ce que vos visiteurs y tapent.
  • Parfois, vos concurrents peuvent vous aider. Regardez du côté de leurs URL. Si elles sont bien travaillées, elles renferment sûrement des informations intéressantes.
  • Bien que Google Analytics bloque un grand nombre de données, vous avez accès à quelques mots-clés qui ont servi à trouver votre site. Encore une occasion de compléter votre champ lexical.
  • Poursuivons avec les services de Google. Il existe deux outils que vous pouvez utiliser :
    • Google Instant : quand vous tapez un mot-clé dans le moteur de recherche, il arrive souvent que Google vous propose de finir votre expression à votre place. En fait, ce petit malin référence les mots-clés les plus tapés par les internautes. Servez-vous en. On débattra plus tard sur le bien fondé de ce type de pratique.
    • En bas de vos résultats de recherche, vous voyez, généralement, un champ appelé « Recherches associées à … (votre mot-clé) ». Encore une occasion de récupérer de nouvelles idées de mots-clés.

 

Terminez votre champ lexical en utilisant Adwords.

A cette étape, vous devez vous retrouver avec un champ lexical assez conséquent. Pour terminer, nous utiliserons un autre service gratuit de Google : Google Adwords.

Avant de terminer votre champ lexical, je vous incite à utiliser l’Outil de planification de mots-clés (dans l’onglet « Outil »). C’est un excellent moyen de dénicher un grand nombre de mots-clés pertinents.

Ainsi, commencez par faire des recherches par thématiques (champ Votre produit ou service) ou une recherche en utilisant votre site et ceux de vos concurrents (champ Votre page de destination), implantés depuis longtemps. Intégrez dans votre fichier tous les mots-clés que vous jugez intéressants.

Une fois ceci effectué, retirez tous les doublons de votre document et importez-le dans Google Adwords. En effet, ce qui est bien avec cet outil, c’est qu’il vous donne le volume de recherche mensuel et le niveau de concurrence par mot-clé. Ainsi, vous saurez exactement quel mot-clé cibler pour commencer.

Attention toutefois : Adwords n’est pas fiable à 100%. C’est juste un outil (puissant et efficace, c’est vrai). Considérez-le comme tel.

 

Un bon champ lexical, c’est un fichier qui évolue

Généralement, un bon champ lexical regroupe des centaines de mots-clés. C’est un excellent début pour commencer à travailler sur votre stratégie de contenus. A mon humble avis, quand on veut se lancer dans une stratégie de référencement naturel, c’est une étape obligatoire. Ce type de fichier vous permet d’identifier exactement ce que vous devez produire et vous donne même des idées d’articles, par ordre de priorité. Ainsi, il vous offre l’opportunité d’établir un calendrier éditorial sur plusieurs mois en toute simplicité.

Dernière chose : si vous écrivez un nouvel article par semaine (ce qui me semble une bonne régularité de publication), je vous conseille de faire évoluer votre champ lexical au moins tous les 6 mois. En effet, le champ lexical n’est pas un document rigide. C’est un fichier qui ne demande qu’à être transformé, complété et amélioré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.