Contenu dupliqué

Le contenu dupliqué : c’est quoi et comment l’éviter ?

Le contenu dupliqué est le pire ennemi des rédacteurs web et des référenceurs. C’est ce genre de pratique qui peut faire s’écrouler votre belle stratégie de référencement en un instant. Qu’il soit intentionnel (ce qui serait vraiment stupide) ou non, je vais vous aider à reconnaître du contenu dupliqué pour éviter de tomber dans le piège (ou la facilité pour les plus feignants).

Car oui, il est rare de faire du contenu dupliqué par inadvertance (en termes rédactionnel j’entends). Tout comme le plagiat, le contenu dupliqué est grave et doit être combattu.

 

Le contenu dupliqué : c’est quoi ?

Tout le monde parle de contenu dupliqué ou de duplicate content (pour les plus anglophiles) mais savez-vous vraiment ce que c’est ?

Bon, c’est vrai que le nom parle de lui-même : un contenu dupliqué, c’est un contenu qui a été dupliqué. Donc copié. Facile. Pourtant, savez-vous comment reconnaître un contenu dupliqué et quels sont les risques que vous encourez si votre site contient des contenus dupliqués ? Ah là, c’est déjà plus difficile !

 

Différentes formes de contenus dupliqués

Dans les faits, un contenu dupliqué peut prendre plusieurs formes. Le plus connu étant sa forme rédactionnelle. Et ça c’est vraiment moche. Car, comme on a tous appris à l’école : il est interdit de copier sur son voisin. Sur internet (et dans la vie aussi d’ailleurs), c’est pareil. Si vous trouvez du contenu intéressant et que vous souhaitez en parler sur votre site, il vous faudra le reformuler à votre manière ou faire un lien vers ce contenu. Interdiction de copier/coller tout contenu qui n’a pas été écrit par vous. Attention donc à vos fiches produits si vous avez une boutique en ligne. Peut-être avez-vous une boutique sur des plateformes de marché en ligne ? Il vous faudra alors créer un texte unique pour chacun de vos produits, sur chaque site où ils sont présents. Long et contraignant ? Oui, c’est clair. Mais c’est comme ça, on ne peut pas faire autrement. De plus, évitez de reprendre telles quelles les fiches produits de vos fournisseurs. C’est une très mauvaise idée.

Bon ça, c’était pour les contenus dupliqués les plus faciles à identifier. Mais savez-vous qu’il est possible d’avoir du contenu dupliqué seulement à cause de votre nom de domaine ? Ainsi, si vous avez plusieurs noms de domaines avec www. et sans www. ou avec http:// et https://, comme ces adresses ont la même page de destination, ce sera vu comme du contenu dupliqué.

Attention donc à vos URLs. Une URL doit correspondre à une page unique, et seulement une. Revenons encore une fois aux sites d’e-commerce : vous avez sûrement plusieurs catégories qui référencent le même produit ? Si plusieurs catégories mènent à un même produit, vous aurez du contenu dupliqué.

Par exemple : www.votresite.fr/categorie1/produitX et www.votresite.fr/categorie2/produitX ont la même page de destination mais deux URLs différentes. Résultat : contenu dupliqué.

Vérifiez aussi le contenu de vos balises title et meta-description. En plus d’être importantes pour votre stratégie SEO, elles peuvent engendrer du contenu dupliqué si vous n’y faites pas attention. Tout contenu renseigné dans ces balises doit être unique.

Il existe d’autres façons de générer du contenu dupliqué. Voici un excellent lien qui vous explique tout très simplement : http://www.webrankinfo.com/dossiers/debutants/erreurs-duplicate-content.

 

Quels sont les risques liés au contenu dupliqué ?

Pourquoi a-t-on si peur du contenu dupliqué ? Pour la simple et bonne raison que si on se fait choper par les moteurs de recherche (et on se fait toujours prendre), on recevra une punition aussi sévère qu’immédiate. Ici, pas d’avertissement nous disant « attention, vous avez du contenu dupliqué mais on laisse passer pour cette fois ». Non, la sentence est instantanée.

Cela peut être une baisse du positionnement de la page incriminée au début puis de votre site en entier voire même une désindexation de votre site pure et simple. Où comment voir tout son travail s’envoler en un instant. Et là, croyez-moi, ça fait mal. D’où l’intérêt de surveiller de très près vos éventuels contenus dupliqués.

Alors, comment éviter cette sentence cruelle ?

 

Astuces pour éviter le contenu dupliqué

La première chose à faire pour éviter le contenu dupliqué est évidemment de proposer un contenu unique et original sur votre site. Si vous ne connaissez pas bien votre sujet et que vous devez écrire un article, avant d’aller voir ce que font les voisins, prenez le temps de vous pencher sur votre sujet. Imaginez votre plan tout seul. Une fois cette étape effectuée, allez vous inspirer des autres sites. Je dis « vous inspirer », pas recopier bêtement. Si vous travaillez sur un sujet hyper technique, reformulez.

Ceci vaut pour la partie rédactionnelle. Concernant la partie technique de votre site, vous avez différentes solutions :

  • Utiliser un nom de domaine par défaut (pour éviter la multiplication des noms de domaine).
  • Utiliser la redirection 301 ou la balise canonique pour indiquer aux moteurs de recherches la page originale et les autres.
  • Utiliser la balise NoIndex et la balise NoFollow pour indiquer aux moteurs de recherches que vous ne voulez pas indexer une page ou un ensemble de pages.

 

Comment déceler et travailler facilement sur votre contenu dupliqué ?

Vous ne savez pas par où commencer pour partir à la chasse des contenus dupliqués ? Voici quelques outils gratuits qui vont vous aider :

A noter : ce sont des outils gratuits. Donc, pas totalement fiables. Le mieux pour travailler votre contenu dupliqué et de vérifier tout votre contenu à la main en utilisant Google Webmasters Tools. C’est bien plus efficace.

 

Maintenant que vous savez tout du contenu dupliqué, au boulot ! Si vous avez déjà eu affaire à ce type de problème, commencez par utiliser les outils que je vous ai fournis pour retravailler vos contenus dupliqués. Sinon, faites attention en rédigeant ou en faisant rédiger. Notamment en faisant appel à des agences offshores ou des rédacteurs non confirmés.

Et si vraiment vous avez du mal, faites appel à un professionnel qui saura vous conseiller. Ce travail vaut clairement la peine que vous vous y investissiez un minimum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.