Comment mettre en place une bonne ligne éditoriale pour votre blog ?

Pourquoi vous êtes obligé de réfléchir à la ligne éditoriale de votre blog ?

En discutant avec une de mes clientes, je me suis aperçu que la mise en place d’une ligne éditoriale pour un blog n’est pas forcément une évidence pour tout le monde.

Gros site, déjà en place depuis longtemps ou petit site en construction : il arrive souvent que l’on ait du mal à prendre du recul vis-à-vis de sa production de textes et de sa stratégie de content marketing.

Si vous êtes dans ce cas, cet article s’adresse à vous.

 

La ligne éditoriale d’un blog : qu’est-ce que c’est ?

Très simplement : la ligne éditoriale d’un blog, c’est ce qui définit le marketing de contenu (brand marketing en anglais) de votre blog. Je pourrais m’arrêter là et vous laisser réfléchir à cette phrase. Mais je suis sympa et je vais donc m’expliquer.

La ligne éditoriale d’un blog dans le fond.

Quand vous créez votre site, vous connaissez sûrement déjà votre thématique principale. Par exemple, imaginons que vous vendez des stylos. Si vous vous mettez à vendre du parfum, il y’a un problème (BIC s’y est essayé : l’échec fut total). Pourquoi ? Parce que vos clients ne vont pas comprendre. Les parfums et les stylos sont deux produits appartenant à des domaines complètement différents.

Pour le blogging, c’est pareil. Vous avez un blog de cuisine ou un blog de mode : sur le premier, vous n’allez pas parler de mode, sur le second, vous n’allez pas parler de cuisine. Ce serait un non-sens total. Si ce sont vos deux passions, créez deux blogs différents avec une production de contenus et une stratégie d’inbound marketing différente pour chacun d’eux.

Ainsi, vous comprenez que la ligne éditoriale de votre blog vous permet de définir et délimiter votre thème principal et toutes les thématiques associées, afin d’éviter le hors-sujet.

La ligne éditoriale d’un blog dans la forme.

Une fois que vous savez de quoi vous allez parler, interrogez-vous sur votre capacité de rédaction et vos connaissances en storytelling.

Tenir un blog est une activité chronophage (que l’on soit professionnel ou simple passionné(e)). Ainsi, tout en prenant en considérant l’objectif de votre marketing de contenu, interrogez-vous sur vos ressources personnelles ou celles de votre entreprise.

Publier 1 texte par jour c’est excellent ; mais êtes-vous capable de tenir la distance ?

Pensez aussi à votre cible et le ton de votre blog. Ce sont des questions importantes qui vont définir votre style éditorial (donc votre valeur ajoutée). Chaque site possède son propre style et ton, en lien avec la cible qu’il souhaite toucher. Et cela est défini par la ligne éditoriale, qui est une étape importante de la mise en œuvre de vos stratégies de e-marketing et e-réputation.

7 raisons de mettre en place une ligne éditoriale pour votre blog.

Afin de passer au concret, je vous propose 7 raisons de mettre en place une ligne éditoriale :

  • Une ligne éditoriale permet d’éviter de vous éparpiller sur des sujets sans rapport avec votre thématique.
  • Une ligne éditoriale permet de travailler en équipe plus facilement. Chacun sait précisément ce qu’il doit faire.
  • Passer un peu de temps à mettre en place une ligne éditoriale vous évitera de nombreuses heures inutiles de réunions futures.
  • Une bonne ligne éditoriale (et une publication régulière) augmente le taux de fidélisation de vos lecteurs.
  • Et surtout : une bonne ligne éditoriale vous place comme un référent (voire un influenceur) dans votre domaine.

Encore faut-il écrire de bons articles.

 

La ligne éditoriale d’un blog : comment la mettre en place ?

Bon, la théorie, c’est fait. Maintenant, passons à la pratique. Je vous propose différentes étapes et bonnes pratiques pour mettre en place votre ligne éditoriale.

1re étape : connaissez votre sujet.

Certains experts de la création de contenu commencent par l’objectif. Pour ma part, avant tout, je pense qu’il faut définir clairement votre thématique principale et tous les thèmes sous-jacents que vous souhaitez aborder.

Pour mon blog, par exemple, je souhaitais écrire sur mon expérience de rédacteur web freelance. En y réfléchissant bien, je me suis donc dit qu’il serait pertinent de parler aussi de SEO et webmarketing (avec toujours la rédaction web comme ligne de mire), mais aussi d’entrepreneuriat en évoquant les problématiques liées au statut de freelance.

2e étape : identifiez vos cibles.

Vous avez délimité votre sujet, très bien. Il est maintenant temps de vous interroger sur vos cibles. Vous allez, en effet, écrire différemment si vous vous adressez à des professionnels ou à des enfants. Dans le second cas, il peut être possible de tutoyer votre lectorat. Dans le premier, le vouvoiement reste de mise.

Vous comprenez donc qu’il est important pour votre communication digitale de réfléchir aux personnes que vous souhaitez cibler (n’hésitez pas à imaginer des personas marketing pour cela).

3e étape : définissez vos objectifs.

Passons à l’étape la plus importante : la définition des objectifs de votre projet web. Un blog, c’est comme tout : sans objectif, vous n’irez pas loin. Est-ce que vous voulez écrire pour vous faire plaisir ? Est-ce que vous voulez vous faire connaitre ? Est-ce que vous voulez monétiser votre blog ?

En fonction de vos objectifs, les moyens mis en œuvre seront évidemment différents. Un blog pour le fun peut se permettre d’avoir une publication erratique. Pour un blog professionnel avec des objectifs de rentabilité, c’est plus compliqué. Surtout si celui-ci est un pilier de votre communication web.

4e étape : quelles sont les ressources à votre disposition ?

Parce qu’un blog nécessite un travail régulier et constant, il est important de vous questionner sur vos motivations et votre capacité à assurer la rédaction de vos différents articles.

Évidemment, si vous êtes seul et que vous n’avez pas envie de payer un rédacteur professionnel, expert en marketing digital, il va être difficile de produire un article par jour (curation de contenu mise à part).

Par contre, si vous avez une équipe rédactionnelle en soutien (avec un social média manager/Community Manager et un chef de projet web, soyons fou) et un gros budget, vous pouvez vous y mettre à fond en publiant énormément d’articles.

5e étape : mise en place d’un calendrier de publication.

Je vous ai parlé de régularité et de constance. Rien de tel qu’un calendrier de publication pour vous aider à conserver votre rythme. Vous vous devez, en effet, de donner un rendez-vous à vos lecteurs.

Définissez un jour de publication et une heure précise. Pensez aussi aux réseaux sociaux qui sont une source de trafic intéressante à ne pas négliger.

6e étape (optionnelle) : définir qui fait quoi.

Évidemment, cette étape ne concerne que les personnes qui travaillent en équipe. Afin de ne pas empiéter sur les territoires de vos collègues, il est important de bien définir les tâches de chacun.

Par exemple : X écrira les textes. Y les relira et les fournira à Z qui les validera. B les publiera tandis que C pourra, pour finir, s’occuper du community management (réseaux sociaux et commentaires sur le site).

À vous de voir en fonction de la force de travail à votre disposition.

7e étape : vous interroger sur les règles rédactionnelles additionnelles.

Pour terminer, n’oubliez pas les règles additionnelles liées à la rédaction de vos textes.

Cela peut-être :

  • Le ton employé (fun, didactique, professionnel, etc.) ;
  • La mise en forme (police, taille des caractères) ;
  • La longueur des textes ;
  • La présence d’images ;
  • La hiérarchisation des titres et sous-titres ;
  • Ou encore le SEO (pour plaire à Google).

 

Véritable cahier des charges, une ligne éditoriale est une étape obligatoire si vous vous lancez dans une stratégie de création de contenus.

Si vous travaillez seul, vous n’avez pas besoin de la formaliser (bien que cela puisse vous aider à tenir le cap). Par contre, quand vous travaillez en groupe (surtout dans les grosses entreprises), il devient nécessaire d’écrire une ligne éditoriale concrète et précise.

Cela pour vous éviter de perdre du temps en allers-retours et surtout pour favoriser un bon climat entre les différentes équipes en charge de la production d’articles.

2 réflexions au sujet de « Pourquoi vous êtes obligé de réfléchir à la ligne éditoriale de votre blog ? »

  1. Toujours utile de rappeler les règles de base d’une stratégie de contenus, Romain. En effet, trop de créateurs de blogs/sites pensent à la forme sans s’interroger sur le fond 🙂
    Dans votre équipe (en entreprise), on pourrait aussi rajouter un/une secrétaire de rédaction afin de remettre en forme les textes, les rendre plus fluides, plus lisibles, les mettre mieux en avant grâce aux titres et, bien sûr, éviter les fautes d’orthographe… mais là, je plaide pour ma chapelle, bien sûr !!

    1. Merci Véronique pour ce commentaire. J’avoue que je connais assez mal le métier de secrétaire de rédaction. Mais évidemment, il est toujours intéressant d’avoir quelqu’un pour s’assurer que le texte ne comporte aucune coquille, se lise facilement et soit efficace :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.