mots-cles-generiques-ou-mot-cles-de-la-longue-traine

Mots-clés génériques ou mots-clés de la longue traîne : que choisir ?

Vous venez de lancer votre site internet. Vous avez lu un maximum d’informations ou vous vous êtes rapproché d’une agence qui vous a conseillé de mettre en place un champ lexical pour votre stratégie SEO ? C’est effectivement un bon début.

Pour créer ce champ lexical, vous avez sûrement entendu parler de mots-clés génériques et de mots-clés de la longue traine ? Et vous ne savez pas si vous devez vous concentrer sur l’un ou l’autre. Ou peut-être faut-il combiner les deux ? Oui, mais sous quelles proportions ?

Cet article pour faire la lumière sur les mots-clés génériques et les mots-clés de la longue traine.

 

Comment reconnaitre un mot-clé générique ?

Dans le référencement web, nous utilisons les mots-clés génériques pour définir les grandes lignes de notre activité, sans rentrer dans le détail.

Par exemple, si vous êtes un site e-commerce qui vend des livres : certains mots-clés génériques seront « livre », « roman », « livre pour enfant », « roman policier », etc.

Autre exemple, vous êtes freelance et vous proposez vos services de marketing web. Les mots-clés génériques liés à votre activité seront « marketing web », « SEO », « rédaction web » ou encore « marketing digital ».

Bon, j’imagine que vous n’avez plus besoin d’exemples pour comprendre que les mots-clés génériques sont des expressions courtes qui sont très recherchées par les internautes. Et là, vous vous dites : « Super ! C’est sur celles-là que je dois me positionner pour être en première page des SERP ! » Et vous avez raison. Car, avec une excellente optimisation, les mots-clés génériques rapportent un fort trafic.

Pourtant, les mots-clés génériques ne sont pas du tout qualifiés. Ainsi, en plus d’être extrêmement concurrentiels (d’où le CPC élevé si vous êtes adepte de référencement payant et de Google d’Adwords), en vous positionnant sur ces mots-clés, vous ferez venir des internautes qui ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent. Et une personne qui ne sait pas ce qu’elle veut est une personne qui n’achète pas. Donc, les mots-clés génériques n’ont pas un taux de conversion très élevé.

 

Comment reconnaitre un mot-clé de la longue traine ?

En complément des mots-clés génériques se trouve la longue traine (ou long tail pour les anglophones). La longue traine désigne tous les mots-clés qui apportent, chacun, un faible trafic à votre site, mais qui sont hyper qualifiés.

Reprenons notre exemple de la librairie en ligne. Certains mots-clés de la longue traine seront, par exemple, « roman la ligne verte Stephen King poche » ou encore « livre avec images pour enfant de moins de 3 ans ».

Vous voyez que les expressions sont beaucoup plus longues. Ainsi, seules les personnes qui savent vraiment ce qu’elles veulent se cassent la tête à faire ce genre de recherche. Pourtant, pour vous qui voulez réaliser plus de chiffre d’affaires, en créant une page web spécifique pour ce type de personne, vous savez que vous avez de grandes chances de les avoir dans la poche (sous réserve que votre page de destination soit bonne, bien entendu). Vous avez donc défini une cible précise pour votre référencement SEO.

Pour résumer : les mots-clés de la longue traine sont des expressions rapportant peu de trafic à l’unité, mais hyper qualifiées. Si on parle de longue traine, c’est parce que, mises toutes ensemble, ces expressions peuvent représenter une part importante du trafic de votre site web (les spécialistes parlent de 80% de trafic généré par la longue traine). C’est pourquoi elles sont si importantes pour le référencement de votre site.

 

Faut-il préférer les mots-clés génériques ou les mots-clés de la longue traine ?

Faut-il privilégier les mots-clés génériques ou les mots-clés de la longue traine ? Voici une question bien épineuse à laquelle je répondrais simplement : ne choisissez pas. En fait, les deux types de mots-clés sont très importants. Bien que fortement concurrentiels, les mots-clés génériques seront la base de votre site web et de votre identité. C’est ce qui vous représente sur le web et ce sont les expressions sur lesquels vous devez apparaitre. Les mots-clés de la longue traine viendront en complément pour apporter du trafic supplémentaire.

À savoir : avec l’évolution des moteurs de recherche, la stratégie de marketing web qui consiste à partir de ses mots-clés pour créer du contenu commence à perdre de son sens. En effet, Google incite à produire du contenu de qualité, non centré sur des mots-clés. De ce fait, la tendance tend à s’inverser. Auparavant, nous partions des mots-clés sur lesquels nous voulions nous positionner pour créer du contenu et réaliser de l’optimisation SEO. Aujourd’hui, nous créons ce contenu et nous l’alimentons de termes spécifiques sur lesquels nous voulons que les moteurs de recherche nous positionnent.

Ceci étant dit, me concernant, j’ai toujours une liste de mots-clés à portée de main pour écrire mes articles. Ces mots-clés sont des expressions qui représentent mon activité et qui me permettent de choisir mes sujets. En partant de ces mots-clés, j’écris mon texte en faisant attention au contexte sémantique. Pourquoi je fais ça ? Tout simplement parce que ces mots-clés sont des expressions sur lesquelles je serai sûr d’être positionné à terme (peu importe le temps que cela peut prendre). Les raisons à cela : en étant facile à placer au sein de vos contenus, vous les répéterez souvent, sans même le vouloir. Après, rien ne dit que vous serez dans les premiers. Car, les expressions génériques sont des objectifs que veulent atteindre un grand nombre de sites.

De ce fait, si vous venez juste de commencer votre référencement internet, concentrez-vous sur des expressions de longue traine hyper qualifiées. Vous serez plus facilement positionnées dessus. Vous ne pourrez cibler les expressions génériques qu’au bout de quelques années, sous réserve d’avoir déjà une bonne présence en ligne. Rien n’est impossible. Il faut juste du travail pour espérer être dans les premiers sur l’expression générique qui vous intéresse. Gardez en tête (ou dans un coin de votre ordinateur) les expressions génériques sur lesquelles vous souhaitez vous positionner et n’hésitez pas à les travailler au quotidien pour renforcer votre SEO et référencement naturel.

 

Pour résumer : commencez votre référencement naturel SEO en vous intéressant presque exclusivement aux expressions de longue traine (généralement des expressions longues de plus de 3 mots). Puis, quand vous commencerez à vous faire une bonne réputation (il est nécessaire de bien optimiser son référencement pour cela, bien entendu), vous pourrez vous attaquer aux expressions génériques.

Ne désespérez pas si les résultats en termes d’indexation et de référencement Google mettent du temps à venir. Comme je vous l’ai indiqué, vos premiers mots clefs de la longue traine vont générer peu de trafic. Ce n’est qu’en les associant les uns avec les autres qu’ils révèlent tout leur potentiel et qu’ils vont commencer à avoir un impact sur le référencement de votre site. D’où l’intérêt pour votre positionnement et votre webmarketing de produire du contenu intéressant régulièrement.

Dernière chose : pour les outils SEO, préférez Webmaster Tools que Google Analytics. Depuis quelques années, Google Analytics ne nous renvoie que peu de mots-clés pour établir une analyse pertinente. Ils sont, en effet, tous contenus dans la fameuse rubrique « Not Provided »… Cela rend cet outil SEO peu intéressant pour travailler votre notoriété sur le web et le référencement de votre site. Google Webmaster Tools vous offre un peu plus de lisibilité.

Et bien sûr, n’oubliez pas d’optimiser aussi vos balises meta, votre URL et votre netlinking (maillage interne et maillage externe) avec vos mots-clés.

Une réflexion au sujet de « Mots-clés génériques ou mots-clés de la longue traîne : que choisir ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.