outils pour le référencement

Les outils pour le réferencement sont-ils réellement indispensables ?

Les outils pour le référencement sont de belles inventions qui nous permettent de mieux travailler au quotidien. Que ce soit pour écrire un texte, optimiser une page ou améliorer son linking interne : il existe aujourd’hui un grand nombre d’outils pour les principaux CMS.

Pourtant, est-il vraiment nécessaire d’utiliser des outils pour le référencement ?

 

Pourquoi cet article ?

Avant de commencer, je voudrais préciser que cet article ne repose que sur ma propre expérience. Je ne veux pas écrire un énième article sur les bons outils que vous vous devez d’utiliser (vous trouverez votre bonheur facilement en cherchant un peu sur Google). Donc, si c’est ce que vous voulez, passez votre chemin.

J’aimerais juste nous questionner et nous remettre en question sur l’utilisation que nous faisons des outils qui nous sont fournis.

Pourquoi ? Parce que j’ai eu plusieurs exemples, il n’y a pas longtemps, qui m’ont fait me demander : les outils ne nous rendent-il pas plus fainéant qu’autre chose ?

 

 

Exemple numéro 1 : le cas d’un outil d’aide à la rédaction.

Je contacte souvent des bloggeurs dans ma thématique afin de pouvoir écrire quelques textes pour eux. Je trouve l’exercice particulièrement intéressant puisqu’il permet de nouer des contacts tout en exerçant sa plume.

Il n’y a pas longtemps, j’ai contacté une rédactrice web qui accepte ma proposition à une seule condition : de mettre mon article sur le site gunning fog et d’obtenir la note de 14/20. J’accepte évidemment avec plaisir (j’aime les défis). En même temps, ça me permet de connaitre un nouvel outil. Ce qui est plutôt sympa.

Bref, je m’attelle rapidement à la tâche. Une fois mon texte écrit et relu, je l’insère sur le site. Et là, stupeur : 9/20 ! Bon, peut-être que mon texte est trop lourd et le vocabulaire employé pas assez diversifié. Je prends donc du temps pour le relire une nouvelle fois afin de l’améliorer au maximum. Je le remets sur le même site : 10/20.

Ne comprenant pas cette sentence qui me rappelle mon ancienne vie étudiante, j’interroge la personne sur le fonctionnement de cet outil. Je comprends bien vite que cette dernière ne peut pas vraiment répondre à ma requête. Ainsi, je vais voir comment marche Gunning Fog (chose que j’aurai dû faire avant d’ailleurs). Et, finalement, je me rends compte que cet outil possède un algorithme qui calcule la note en fonction de la longueur des phrases et des mots.

En fait, plus les phrases employées et les mots utilisés sont longs et plus la note est élevée. Avec cette nouvelle donnée en tête, je change donc complètement mon texte. Ce qui me permet d’arriver enfin à la note désirée.

Par contre, pour atteindre ce résultat, j’ai dû considérablement alourdir mon texte. Ce qui va, selon moi, à l’encontre même de la rédaction web.

 

 

2ème exemple : le cas d’un outil d’aide au référencement

Il y’a quelques jours, j’étais en réunion avec un client afin de réfléchir au meilleur moyen d’optimiser son site. Alors que nous discutons du référencement du site avec les différentes personnes présentes, la personne en charge de ce projet nous dit que ce serait bien de mettre à jour le plugin Yoast SEO (le site est sur WordPress). Jusque-là, nous sommes d’accord. Il enchaîne en disant que c’est primordial pour réaliser un excellent référencement.

À ce moment, je tilte et je lui réponds que le plugin est intéressant, mais n’est pas vraiment une priorité. Quand on sait ce qu’on doit faire pour bien référencer une page (et à fortiori un texte), Yoast SEO n’est pas réellement utile. Il me répond que si et que c’est une priorité.

Heureusement, ce n’est pas un travail difficile. Quelques clics suffisent pour mettre à jour un plugin. Mais, j’ai trouvé ça étrange de vouloir baser sa stratégie de référencement sur ce plugin, excellent mais limité.

 

Trop se reposer sur des outils pour le référencement peut être dangereux.

Derrière cet article coup de gueule se cache en vérité un véritable questionnement de notre utilisation des outils qui sont mis à notre disposition.

Nous sommes beaucoup à nous reposer entièrement sur ce type de logiciels. C’est selon moi, un véritable danger. Car, d’aide, ils peuvent bien vite se transformer en besoin.

Par exemple, prenons Yoast SEO justement. Il m’arrive souvent d’avoir un voyant orange (ou jaune : j’ai du mal à déceler la véritable couleur) juste à cause des stop words. En effet, si, dans Yoast SEO, nous insérons un mot-clé sans les stop words, il va le considérer comme tel. Il suffit de retirer ou d’ajouter un « de », un « le », un « ou » pour qu’il ne reconnaisse pas le mot-clé, et nous pénalise.

Autre exemple avec un logiciel que j’utilise énormément pour m’aider à la relecture : Antidote. Bien qu’il soit extrêmement performant (c’est bluffant), toutes ses corrections ne sont pas tout à fait correctes. Il faut prendre du temps pour vérifier si ce qu’il veut corriger nécessite bien une correction ou non.

Attention aussi aux outils de Google que sont Google Analytics ou Google Adwords. Ce sont d’excellentes aides au pilotage d’un site, mais trop se reposer dessus peut se révéler une véritable perte de temps.

 

De la véritable utilité des outils pour le référencement.

N’oublions pas que les outils pour le référencement sont avant tout des aides. Avant d’utiliser un outil pour nous aider, prenons un peu de recul. Ce n’est pas parce que le logiciel nous annonce une erreur que c’est forcément le cas.

Trop se reposer sur un outil pour le référencement signifie que nous avons des lacunes dans un domaine spécifique. Ne vaut-il mieux pas alors combler ces lacunes par une formation ou en demandant de l’aide à un professionnel ?

Si vous avez une bonne stratégie SEO, vous n’avez pas fondamentalement besoin de ce genre d’outils.

 

Bien que, il n’y a pas longtemps, le dernier robot de Google ait pu battre un champion de Go, c’est avant tout une machine créée par l’homme. Ainsi, derrière chaque outil, il doit y avoir un humain pour contrôler. Parce qu’un outil est bête de nature, automatiser une tâche sur le web est une très mauvaise idée (le content spinning commence d’ailleurs à montrer ses limites). Remettons donc la machine au service de l’homme et ne faisons pas d’elle notre deuxième cerveau.

Cela me semble indispensable pour utiliser tous ces formidables outils à leur plein potentiel.

Et vous, quels outils utilisez-vous ? Et comment les utilisez-vous ?

4 réflexions au sujet de « Les outils pour le réferencement sont-ils réellement indispensables ? »

  1. Bonjour Romain
    Bon article
    En revanche, j’ai bien dis que ce n’était pas le fait d’avoir un plugin comme YOAST qui était important, c’était que l’ensemble des plugins soient à jour, avec aussi la bonne version de wordpress et évidement de la base php. Ces gens la planche beaucoup en fonction des algorythmes qui bougent tout le temps, donc il faut profiter de leur travail si on ne veut pas que les éléments injectés à une date antérieure ne soient dépréciés parce que les plugins ne sont pas à jour.
    A bientôt

    1. Bonjour Julian

      Merci :).

      Je ne pensais pas que tu lisais mon blog. Je suis ravi de voir que tu viens me rendre visite :).

      On est d’accord sur le fait de mettre à jour les plugins. Ce que je me demande juste (et c’est là, le but de l’article), à partir de quand un outil se transforme de simple aide à véritable nécessité ? J’ai pris cet exemple car il était frais dans ma tête mais je pense que nous sommes beaucoup (moi y compris) à utiliser ce genre d’outils plus qu’il n’y faudrait.

  2. Utiliser les outils pour utiliser les outils ne sert à rien, en parrallèle des outils, tu as la mesure des resultats, car l’objectif avoué de la rédaction web est la génération de traffic ou la prise de position sur des requêtes essentiel à la boutique. Donc les outils de ranking ou de notation sont essentiels mais doivent être selon moi : mis en concurrence régulièrement (attention au référentiel unique de notation), et surtout reliés à des kPi de performance par rapport à un objectif de communication.
    Enfin, et c’est la l’interet d’un WMT et d’un GA bien paramétré pour qu’il ne devienne pas une usine à gaz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.