Quelle longueur pour votre article de blog ?

Quelle longueur pour votre article de blog ?

Depuis un moment, un grand débat divise les rédacteurs de contenus : celui de la longueur des articles de blog. Faut-il privilégier les articles de blogs courts et incisifs ou les articles plus longs et pointus ?

La réponse est finalement bien plus complexe qu’il n’y parait. Chaque type d’article possède, en effet, ses points forts et ses points faibles.

Mais alors, quelle longueur votre article de blog doit-il faire pour être efficace ?

 

La publication d’articles longs

On appelle article long un contenu qui fait plus de 800 mots (c’est une estimation, ne chipotons pas sur quelques dizaines).

 

Les points forts des longs contenus

Les articles longs sont, en règle générale, complets et exhaustifs. Ils étudient en profondeur le thème traité. Ils vous permettent de vous placer directement comme le spécialiste capable de répondre aux questions de vos lecteurs et prospects. Ce qui est plutôt valorisant, n’est ce pas ?

Ainsi, la production régulière d’articles longs fidélise indirectement vos lecteurs. Ce type de contenu est d’ailleurs très apprécié des entreprises qui souhaitent valoriser leur image et expertise. Cela afin de pouvoir faire autorité sur un sujet précis.

Aussi, il est intéressant de noter que les moteurs de recherche valorisent de plus en plus les contenus riches dans leurs résultats. Il est donc admis que les contenus longs entraînent une meilleure visibilité à long terme.

 

Les points faibles des longs contenus

Le principal inconvénient d’un contenu long, c’est avant tout le temps pris pour le rédiger. C’est une réalité : publier un contenu long demande un véritable travail de recherche et d’écriture. Et ceux qui disent le contraire sont des menteurs.

A titre personnel, pour rédiger mes articles, il me faut plusieurs heures. Je commence par le choix du sujet et des mots-clés. Puis, je me lance dans la recherche d’informations et j’en profite pour dénicher une image qui illustrera mon propos. Ensuite, je réfléchis au plan et à la manière dont je vais traiter mon sujet. Une fois ceci effectué, je vais écrire mon texte en une fois sans tenir compte des coquilles, des phrases mal-dites ou peu claires. Ensuite, plusieurs relectures me permettront de peaufiner mon texte avant la publication finale. Il se passe donc plusieurs jours entre le choix du sujet et la publication de mon texte. Cela me parait nécessaire pour vous proposer (je l’espère) un texte de qualité.

Ainsi, vous l’avez compris, rédiger un bon texte nécessite du temps ou de l’argent. Surtout en sachant qu’une publication par semaine est un minimum pour être efficace en SEO.

 

La publication d’articles courts

A contrario des articles longs se situent les articles courts. Par article court, j’entends ceux qui font moins de 150 mots.

 

Les points forts des contenus courts

Les contenus courts sont surtout utilisés pour les fiches produits des sites e-commerce ou pour réagir rapidement à l’actualité. De ce fait, ils sont très prisés des sites de médias qui peuvent produire rapidement des contenus limités au strict essentiel en lien avec un événement spécial.

A noter : ils sont généralement bien plus viraux que les contenus les plus longs. En effet, parce qu’ils peuvent être parcourus rapidement, ils sont particulièrement adaptés aux formats tablettes et mobiles, aux réseaux sociaux et à la lecture pendant la pause ou dans les transports en commun. Il suffit ensuite d’un premier partage et d’une réaction en chaîne pour que votre article parcoure la toile à vitesse grand V.

De plus, ils sont plus rapides à produire que les contenus longs. Et si vous souhaitez les faire rédiger par une autre personne, ils coûtent logiquement moins chers. Pour autant, le fait qu’ils soient courts ne veut pas dire qu’ils sont plus simples à écrire.

 

Les points faibles des contenus courts

En contrepartie de leurs nombreuses qualités, les contenus courts sont moins intéressants pour votre stratégie de référencement naturel. Je vais me répéter en disant que les moteurs de recherche privilégient les contenus les plus longs. Ainsi, sauf si vous êtes un site déjà reconnu, produire du contenu court sera bien moins efficace pour votre stratégie SEO que la production d’articles longs.

De plus, un article court doit adopter un style incisif et aller directement à l’essentiel. Vous n’avez pas le temps de vous intéresser au sujet que vous traitez. Taillez dans le vif afin de publier le plus rapidement possible. Et pensez aussi au titre. L’objectif d’un billet court est d’intéresser tout de suite le lecteur zappeur.

 

Contenus courts ou contenus longs ?

Plutôt que de privilégier des contenus courts ou des contenus longs, je vous conseille d’utiliser les deux.

Vous avez un blog ? Publiez toutes les semaines un article long sur un sujet que vous avez étudié et travaillé à fond. Donnez à manger à vos lecteurs les plus fidèles en leur proposant un texte riche et profond.

En complément, proposez le même texte, résumé en une phrase ou deux, sur les réseaux sociaux et profitez-en pour interagir sur un fait récent en quelques phrases. Cela pour attirer de nouveaux visiteurs.

Par contre, évitez à tout prix les contenus « hybrides ». Ces contenus ni courts (donc perdant leur côté incisif et puissant) ni longs (donc pas assez approfondis) ne sont lus ni par les internautes zappeurs ni par les personnes cherchant à s’informer précisément sur un sujet précis. Si vous sentez qu’il reste des choses à dire, dites-les. Si, au contraire, vous ne trouvez aucune information pour votre article, faites-en une brève.

Attention, n’allez pas jusqu’à vous sentir obligé de compter précisément vos mots. Meubler pour arriver à produire un texte long est la pire chose à faire. Si vous n’avez plus rien à écrire et que vous avez épuisé toutes les sources pertinentes sur le sujet, votre texte est fini. Peut-être pourrez-vous y revenir plus tard pour le peaufiner ?

Car oui, le propre de l’article de fond, c’est justement sa longévité. Contrairement à l’article court, plus éphémère, vous aurez sans doute à revenir sur vos articles longs de temps en temps.

Vous aimez le vin ? Comme j’aime les comparaisons, j’aime me dire qu’un contenu long, c’est comme une bouteille de vin que vous achetez dans le but de la faire vieillir afin de lui faire prendre de la valeur avec le temps. Un texte court, c’est pour déguster immédiatement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.