Pourquoi le rédacteur web séduit de plus en plus les entreprises ?

Le Rédacteur Web : un nouveau métier en pleine expansion

Rédacteur/Rédactrice web est un métier dans l’ère du temps. En effet, depuis des années, tous les professionnels du web marketing (et plus spécifiquement du référencement/SEO) s’aperçoivent que les algorithmes de Google tendent à privilégier de plus en plus le contenu web de bonne qualité.

Fini donc les suites de mots-clés qui ne veulent rien dire pour positionner les pages de votre site. Place à une stratégie de contenu éditorial centrée sur la qualité des textes, des images et vidéos. Cela signifie que vous devez créer des articles originaux et pertinents répondant aussi bien aux attentes des internautes qu’à celles des moteurs de recherche.

Dans ce contexte, le métier de rédacteur web (et celui de référenceur, par extension) devient de plus en plus complexe, donc intéressant. Aussi bien en tant qu’employé que freelance (en tant qu’auto entrepreneur ou sous un autre statut).

 

Comment devenir rédacteur web ?

Le métier étant encore relativement jeune, il y a un grand nombre de profils de rédacteurs web.

Pourtant, deux grands types de professionnels sortent de la masse :

Dans tous les cas, vous devrez passer par une agence web pour commencer. Cela vous permettra d’apprendre les ficelles du content marketing et de faire vos premiers contacts. Il est aussi possible de vous faire la main chez un annonceur, mais je pense que c’est moins formateur.

Certains choisissent de se lancer directement en freelance. C’est aussi une possibilité (et le métier s’y prête bien). Attention toutefois : sans un premier client pour assurer un revenu régulier, il est très difficile de vous en sortir.

De plus, je ne peux que vous conseiller de créer, au moins, un blog. Voire un site e-commerce de vente en ligne. En effet, grâce à votre site internet, vous connaîtrez précisément les problématiques liées à la sémantique, à la ligne éditoriale et l’optimisation SEO.

 

Rédacteur web freelance ou salarié : avantages et inconvénients

Tous les experts du marketing de contenu vous le diront : une fois qu’on a goûté à la liberté, il est difficile de revenir à la vie salariale. En plus d’être votre propre patron, vous vous organisez comme vous voulez et vous pouvez accepter les projets qui vous plaisent.

Évidemment, sur le papier, c’est tentant. Mais la réalité peut aussi se transformer en cauchemar. Car, chaque statut a ses avantages et inconvénient.

Voyons donc les avantages et inconvénients d’un rédacteur web freelance.

Les points positifs :

  • Un emploi du temps flexible ;
  • C’est vous qui prenez toutes les décisions ;
  • C’est facile et rapide de vous lancer en auto entrepreneuriat ;
  • Possibilité de travailler où vous voulez (surtout à la maison !) ;
  • Vous pouvez refuser un projet web ou une mission rédactionnelle qui ne vous plait pas.

Les points négatifs :

  • Rentrées d’argent fluctuantes ;
  • Autoentrepreneur : pas de chômage et retraite peu intéressante (cela va changer en 2018) ;
  • Obligation de combiner plusieurs métiers en un (commercial et comptable entre autres) ;
  • Un travail solitaire ;
  • Oubliez les vacances dans les premières années ;
  • Une liberté qui ne s’acquiert qu’après quelques années (si tout va bien).

À côté, le salariat vous offre une véritable stabilité. En CDI, même si vous vous faites licencier, le chômage peut vous aider à continuer à vivre en attendant de rebondir. De plus, vous avez un salaire fixe par mois et vous vous concentrez seulement sur votre activité (celle de la création de contenu en l’occurrence).

À vous de voir ce que vous préférez : avoir une équipe et un manager capables de vous aider ou être seul maitre à bord, contre vents et marées.

Ceci étant dit, vous pouvez très bien cumuler les deux et vous lancer seulement quand vous vous sentez prêt.

 

Rédacteur web vs rédacteur print : quelle différence ?

Les personnes qui connaissent peu le métier de rédacteur web se disent qu’il ressemble à celui du journaliste. Sans avoir totalement tort (les deux doivent écrire des articles), la vérité est, en fait, plus complexe.

Le rédacteur print se rapproche beaucoup plus du journaliste que le rédacteur web. Que ce soit sur le fond ou la forme de l’écriture.

En effet, la plume du rédacteur web sera beaucoup plus concise et percutante que celle du rédacteur print. Parce que le support web implique une lecture rapide et non linéaire, le rédacteur web doit être capable de susciter l’intérêt de l’internaute tout au long de son texte.

Cela implique l’utilisation d’un ton incitatif, de titres, de puces, mais aussi de mises en gras. Pas le temps de réaliser une enquête approfondie : chaque rédaction de contenu a un objectif précis. Certains servent à mettre en avant un produit tandis que d’autres sont utiles pour améliorer la visibilité du site par le référencement web.

D’ailleurs, le rédacteur web est aussi un expert du SEO. Il doit avoir des connaissances en marketing web et référencement naturel afin de placer des mots-clés stratégiques au bon endroit, sans forcer (l’internaute ne doit pas s’en rendre compte). Sans oublier le netlinking ainsi que la rédaction du titre et de la métadescription.

En bref, le rédacteur web est avant tout un pro du marketing web et de la communication digitale, avec une appétence pour l’écriture et la recherche d’informations.

 

Quelles sont les compétences d’un bon rédacteur web ?

La différence entre le bon rédacteur web et le mauvais rédacteur web, vous la connaissez ?

Le bon rédacteur web, il écrit des textes de blog et des fiches produits. Le mauvais rédacteur web aussi, mais c’est un mauvais rédacteur web (toute ressemblance avec une réplique culte d’un sketch qui l’est tout autant est totalement voulue).

Bon allez, fini de rigoler. Je vais vous dire ce qui fait un bon rédacteur web.

Avant tout, un bon rédacteur web est une personne qui sait chercher les informations au bon endroit. Cela lui permet de rédiger des textes de qualité rapidement et facilement, en citant les bonnes sources (donc, en réalisant un maillage cohérent).

D’ailleurs, le netlinking, parlons-en. C’est une technique de référencement naturel que doit connaitre le rédacteur web. Au même titre que la recherche des bons mots-clés et le remplissage des bonnes balises.

En fait, il doit être capable d’écrire aussi bien pour les moteurs de recherche que pour les internautes.

Être caméléon, concis, et, surtout, pouvoir emmener les lecteurs où il le souhaite : non, le rédacteur web n’est pas un écrivain. Il n’est pas non plus journaliste. C’est juste un passionné des mots et du marketing web qui voue un culte au Dieu Google.

Créer un contenu capable de convertir et référencer en même temps une page sur les SERP : voilà à quoi on reconnait un spécialiste de la rédaction SEO.

 

Salaire d’un rédacteur web

Le salaire d’un professionnel de la rédaction web est une question épineuse.

Pour répondre facilement à cette interrogation que vous vous posez, je vous propose de consulter le baromètre d’Hopwork.

Nous y découvrons qu’en moyenne, un rédacteur web freelance gagne 248 € par jour. Donc, sur une journée de 8 h de travail, cela fait 31 € de l’heure.

À côté, nous observons aussi qu’un responsable éditorial (ce que vous pouvez devenir après quelques années) est à 290 € la journée (36,25 €/h).

Oui, ce n’est pas beaucoup (surtout que vous devez en déduire des frais annexes dans le cas de ce site) . Mais cela correspond à une moyenne d’une plateforme qui met en relation les entreprises et les clients.

En démarchant vos propres clients, vous pourrez indiquer le prix que vous voulez. Personnellement, mon tarif journalier est supérieur au prix indiqué. La raison ? Je n’ai pas à subir la concurrence rude des plateformes de ce type (et j’ai surtout quelques années d’expérience derrière moi). De plus, je suis spécialisé en rédaction web SEO (ce qui n’est pas le cas de tous les rédacteurs web bizarrement).

D’ailleurs, sur d’autres sites, il est indiqué qu’un freelance facture en moyenne 60 € pour 1500 caractères.

Concernant les rédacteurs web salariés, le salaire d’un débutant est situé à 28K par an (ce qui me parait un peu élevé pour les vrais débutants). Ensuite, en montant en compétence, il peut progresser. En fonction de vos missions, de votre talent et de votre notoriété, il est ainsi possible d’atteindre 50K par an.

Mais la route est longue pour arriver à ce niveau.

 

Droit d’auteur et rédacteur web

Pour finir ce tour d’horizon du métier de rédacteur web, je ne peux terminer sans évoquer les droits d’auteur.

En effet, parce que nous travaillons pour le compte d’une personne ou d’une entité tierce, il est difficile de dire précisément si notre production de contenus nous appartient ou non.

En fait, tout dépend du contrat rédigé avec votre employeur (si vous êtes salarié) ou votre client (si vous êtes freelance).

Dans tous les cas, vous possédez un droit moral et un droit patrimonial. Le premier vous permet de faire apparaître votre nom si vous le désirez et de conserver votre propriété intellectuelle pendant 70 ans (vos ayants droits géreront ensuite vos créations à votre mort). Grâce au second, vous possédez un droit de reproduction, un droit de représentation et un droit de suite.

À savoir pour un salarié : pour que vous cédiez l’ensemble de vos droits, il faut que votre employeur ait rédigé un avenant pour chaque contenu produit. Oui, vous avez bien lu : chaque cession de droit se fait au cas par cas. D’ailleurs, en cas de litige, les faits ont montré que le tribunal a toujours donné raison aux salariés.

Pour le freelance, à la signature du contrat avec votre client, vous lui cédez le droit de représentation et de reproduction. Si vous souhaitez les conserver, vous devez le faire apparaître dans le contrat.

Ceci étant dit, votre client ne peut pas vous enlever le fait de faire figurer votre nom sur chacun de vos articles si vous le désirez. À vous de voir si cela vous tient à cœur ou non. Car, généralement, il ne faut pas se leurrer : vu la profusion de rédacteurs web sur le marché, nous avons tendance à nous plier à la demande de nos clients (surtout pour ce genre de chose).

Nous avons fait le tour du métier de rédacteur web. J’espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair sur cette profession en vogue dans le monde du marketing digital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.