rédactrice web

Mon métier de rédactrice web : de la rédaction au storytelling

Cette fois encore, je laisse ma place à une invité : Audrey Schoettel du site www.francecopywriter.fr. Elle vient nous parler de sa vision du métier de rédactrice web :

 

Avant d’entamer ma propre storytelling, je dois remercier Romain Gerbet pour son invitation sur son blog. Vous conviendrez que c’est très agréable de partager la tribune d’un autre rédacteur web. Autour d’un thé au caramel et d’un gâteau au chocolat, on peut déclamer des vers sur son métier sans même s’en apercevoir même si l’histoire ne débute pas vraiment là.

Mon aventure de rédactrice web a commencé il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine…

 

Un crayon, un avion et de l’imagination

Lorsqu’on choisit de s’orienter dans un métier littéraire, c’est par vocation, car on ressent un amour inconditionnel pour les mots, ce qu’ils expriment et ce qu’ils représentent. Pour moi, ils représentent la liberté. Pourtant, lors de mes études supérieures, j’ai renoncé à cet amour littéraire pour la froideur et la rigueur des chiffres.

Je me suis engagée en comptabilité et j’ai conclu mes études sur une bonne note. Après avoir exercé ce beau métier durant de nombreuses années, la lassitude grignotait mon cœur d’enfant. J’ai finalement décidé de revenir à mes premiers pas chancelants en littérature. En pleine crise de la trentaine, j’ai trouvé un tas de feuilles vieillies dans une malle en plastique. Sur l’une d’elles s’étalait une écriture enfantine racontant, non sans incohérences, l’histoire d’une petite fille qui grimpait dans une fusavion pour rejoindre un être étonnant à l’autre bout de l’univers. Ce bonhomme étrange avait envoyé un message à travers l’espace et le temps pour écraser sa pesante solitude dans le but de trouver un ami. La fillette rejoignit l’extraterrestre et le récit s’achevait.

Je me suis remémoré ces phrases et je me souviens même de la source de cette histoire : un crayon de papier décoré de deux silhouettes se tenant par la main et montant dans un avion.

Je venais d’obtenir ma révélation, qui consistant tout simplement à écraser ma propre solitude en reprenant mon crayon. Changer de métier devient alors une évidence.

 

La comptable se déforme et la rédactrice web se forme

Grandir, c’est choisir ou renoncer, diront certains. J’ai donc abandonné mon métier de comptable pour me former à la rédaction web, bien que j’ignorais encore par où entamer les recherches sur ce métier de l’ombre.

Pour commencer, il me fallait comprendre le référencement naturel, le fonctionnement des moteurs de recherches, ainsi que les grands principes de l’écriture et de la lecture sur écran. Si certains aspects sont intuitifs, d’autres nécessitent des connaissances précises. Mais la question demeurait mystérieuse : comment devient-on rédactrice web ?

Comme de nombreuses personnes, j’ai commencé à me renseigner sur les formations continues en rédaction web. J’ai découvert que certaines universités proposaient, depuis quelques années, un cursus pour devenir rédacteur.

J’ai retenu 3 formations :

Malheureusement, je m’y suis prise trop tard pour intégrer ces formations. Toujours motivée par mon projet, j’ai cherché d’autres moyens de me former à court terme. J’ai rencontré des ténors et des pionniers du métier et du SEO, assisté à de nombreuses conférences, participé à des ateliers et rédigé des textes sur commande.

 

Le métier de rédactrice web

Au fil de mes expériences, j’ai remarqué que le métier de rédactrice web était évolutif. La rédaction web ne se limite pas à la simple transmission d’informations. Il y a des règles, des codes dans la rédaction professionnelle que l’on ne peut ignorer si l’on souhaite évoluer avec les mises à jour de Google, le Big Data et les attentes des internautes. Le critère éditorial n’est pas le seul à prendre en compte dans la rédaction.

Bien entendu, la rédaction doit être irréprochable (orthographe, grammaire, syntaxe, construction, articulation logique, vocabulaire, etc.), mais ce n’est pas uniquement ce point qu’il faut travailler. Les règles du référencement naturel rythment aussi la rédaction web. Aucun rédacteur web ne peut proposer des contenus qui ne respectent pas les préconisations du SEO. Finalement, j’ai découvert qu’on doit être concepteur-rédacteur et pas seulement rédacteur web.

 

Un pas de plus vers le métier de rédactrice web

Après avoir compris les enjeux de la rédaction web, je me suis décidée à entrer en scène. J’ai conçu un site internet pendant 3 mois, en développant un espace client performant dans lequel j’ai pris soin d’exposer mes textes aux règles du référencement naturel. J’ai mis au point, avec un développeur, un éditeur qui contrôle mes contenus et les confrontent à différents points exigés par Google et reconnus par les référenceurs.

Cet outil a été un véritable défi, mais il m’a permis de perfectionner ma plume pour qu’elle réponde aux exigences du web. Je me suis investi dans un projet de partenariat et d’échanges afin d’assurer une qualité de services à mes clients.

Francecopywriter est aujourd’hui bien plus qu’une vitrine, c’est un outil au service de mes clients. Aujourd’hui, je propose de nombreux types de contenus (billets de blog, pages de site, ebooks, dossiers, print, stratégie de contenu, community management, etc.) que j’ai appris à rédiger.

Maintenant, je me sens également prête à transmettre mon savoir tout en poursuivant ma propre quête. Je continue la rédaction web parce que c’est une passion, un art de vivre et, à côté de cela, je propose des conférences et prochainement des formations sur la rédaction, la stratégie de contenu et bien d’autres thèmes passionnants.

La Francecopywriter Academy ouvrira bientôt ses portes et accueillera ses élèves dans de nombreuses villes pour aider à réaliser des rêves et permettre à ceux qui le souhaitent de devenir rédacteur web à leur tour, d’ajouter une corde à leur arc ou d’enrichir leurs connaissances et leur culture générale.

L’écriture, pour moi, c’est simplement une porte qui donne accès aux rêves les plus fous et nourrissant les plus petits espoirs pour les amener à maturité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.