Rédiger un bon article de blog rapidement : est-ce possible ?

Rédiger un article de blog en 1h : légende urbaine ou réalité ?

Ne croyez pas toutes les personnes qui vous disent que vous pouvez rédiger un article de blog en 1 h top chrono.

Attention aussi aux rédacteurs web (et rédactrices web aussi, y’a pas de raison !) qui vous proposent une rédaction rapide et pas chère. Dans les deux cas, il y’a anguille sous roche.

Pourquoi ? Je vais vous le dire tout de suite.

 

Rédiger un article de blog, étape par étape.

Plutôt qu’un long discours, je vais vous expliquer comment je fonctionne pour rédiger un article de blog.

Je vais aussi vous donner le temps mis pour chaque étape.

Évidemment, c’est une estimation approximative en fonction de la longueur du texte et de ma connaissance du sujet traité.

Mais c’est une fourchette basse du temps que cela me prend pour écrire un texte de blog.

Je vous invite à faire la même chose en vous chronométrant.

 

Étape 1 : curation de contenu (15 min)

Après avoir récupéré le sujet de l’article et avant de commencer à écrire, je prends du temps pour rechercher les informations que je souhaite intégrer à mon texte.

Ainsi, je me promène sur internet et je fais appel à mes connaissances du sujet pour voir comment écrire et aborder le thème demandé.

Cette première phase est indispensable pour cerner les tenants et aboutissants de la problématique liée au sujet.

De plus, je vérifie aussi les sources tout en les croisant entre elles afin d’être sûr de ne pas raconter n’importe quoi dans mes articles.

Généralement, je lis une dizaine de sources et j’en garde la moitié.

Ce sont elles qui me serviront à proposer un texte pertinent et cohérent.

 

Étape 2 : création du plan (15 min)

Une fois que je sais de quoi je vais parler, je réfléchis à la forme et la mise en page.

Comment le texte va-t-il être présenté ? Est-ce qu’il aura besoin de plusieurs sous-titres (H2) ? Voire peut-être de H3 ?

Comment le structurer en hiérarchisant les informations (en utilisant la technique de la pyramide inversée, par exemple) tout en gardant une lecture fluide et sympa ?

Les réponses à ces questions en tête, je crée mon plan. Cette étape est indispensable pour éviter de partir dans tous les sens au moment de la rédaction.

De plus, ce plan me permet de savoir si je n’oublie pas d’informations importantes. Pour cela, je rédige au brouillon rapidement les points que je ne dois surtout pas oublier dans chaque paragraphe.

Généralement, c’est aussi à ce moment que je commence à réfléchir au référencement naturel.

Eh oui ! Une bonne rédaction web nécessite de se questionner sur les mots-clés intéressants et les champs sémantiques associés.

 

Étape 3 : rédaction de l’article (1 h/2 h)

Nous en venons au cœur du travail : la création de contenu.

Bien que j’aie indiqué 1 h, il est assez rare que j’écrive un texte dans ce laps de temps. La plupart du temps, cela me prend le double.

Cela dit, pour ce blog, vu que je connais bien mon sujet et que j’écris pour moi, je suis beaucoup plus rapide que pour un client (nouveau ou ancien).

Aussi, le temps mis à la rédaction du texte est à associer avec la longueur de ce dernier. Un texte de 500 mots mettra moins de temps à l’écriture qu’un texte de 2000 mots. Faut pas être un génie en maths pour déduire cela.

Ceci dit, ce que je viens de dire n’est pas une généralité.

En blogging, un texte court et concis n’est pas forcément plus facile ou plus rapide à écrire qu’un article long. Tout dépend des attentes des clients et du sujet. Avec un texte long, on peut s’étendre un peu et entrer dans le détail. Un article court doit être précis et aller directement à l’essentiel. Un exercice intéressant et pas toujours facile à appréhender (surtout pour les étudiant(e)s qui sortent tout juste de l’école).

À cette étape, généralement, j’écris d’une traite, sans me relire, sans corriger les fautes d’orthographe, de grammaire et de conjugaison.

De plus, j’essaye de ne pas m’arrêter avant la fin d’un paragraphe.

Parfois, pour les textes les plus longs, je m’octroie une ou deux pauses pour me recentrer et m’aérer l’esprit.

Certains textes difficiles et techniques peuvent me prendre 3 h de mon temps pour être entièrement rédigés.

 

Étape 4 : recherche d’image (15 min)

La recherche d’image est un passage obligatoire pour tout bon rédacteur web. Ce n’est pas parce que nous sommes des pros de l’écriture qu’il faut oublier la sélection du graphisme pour illustrer le texte.

Le bon choix de l’image et le remplissage des balises (alt et titre, entre autres) fait aussi partie du travail du rédacteur web.

Si, comme moi, vous êtes radin, vous essayez de trouver une image sympa sur des bases de données gratuites (Pixabay, par exemple).

Et croyez-moi : ça prend un temps fou. 10 min environ pour trouver une image et remplir chaque balise me semble cohérent.

Multipliez donc par le nombre d’images que vous souhaitez insérer dans votre article.

 

Étape 5 : relecture et mise en ligne (30 min)

Avant dernière étape : la relecture, la mise en forme et la publication.

Pour la relecture, je laisse mon brouillon reposer un peu. Je reviens sur ce premier jet le lendemain afin de le relire à tête reposée.

J’en profite pour mettre quelques mots en gras et en italique tout en travaillant mon maillage interne et externe. Il m’arrive aussi parfois de redécouper mon texte, si besoin.

De plus, si j’estime que mes champs sémantiques ne sont pas assez bien représentés, je réécris quelques phrases.

Sans oublier un petit coup d’Antidote (cet outil change la vie) pour être sûr que je ne loupe aucune coquille.

Personnellement, je préfère écrire mon texte sous Word pour le copier/coller ensuite dans le back-office de mon CMS, WordPress. Mais chacun ses habitudes.

Je relis une dernière fois et quand je suis sûr que mon article est capable de plaire autant à mon lectorat qu’à Google (l’optimisation SEO étant une donnée importante du content marketing/inbound marketing), je le publie.

 

Dernière étape : partage sur les réseaux sociaux et community management (10 min)

Pour terminer, il ne me reste plus qu’à partager mon article sur les réseaux sociaux.

Personnellement, pour ma e reputation, je me limite à Facebook, Twitter, Viadeo et Linkedin.

S’il génère des commentaires, je prends aussi du temps pour répondre aux personnes qui m’ont écrit.

Vous comprenez que le temps passé sur cette phase est difficile à quantifier puisqu’elle concerne la vie de l’article tant que le site est opérationnel.

 

Le mot de la fin…

En faisant un rapide calcul, nous arrivons à 2 h 30 minimum de travail pour un article, dont 1 h de rédaction pure.

À nuancer en fonction de votre rapidité d’écriture et de la longueur de votre texte.

À savoir : je vous recommande de faire vivre votre site en publiant aussi régulièrement que possible. Pour le mien, j’essaye de rester à un article par semaine. C’est un minimum.

Évidemment, plus vous publiez d’articles intéressants et plus vos pages vont être rapidement positionnées sur les moteurs de recherche.

Ainsi, ceux qui vous disent qu’il est possible de publier un article de blog en 1 h (ou moins) sont soit :

  • Des menteurs ;
  • Des démagos ;
  • Des personnes qui ne connaissent pas bien le métier ;
  • Des cyborgs ;
  • Ou des gens qui aiment jouer sur les mots (une autre famille de menteurs).

 

Le contenu est toujours aussi important pour votre stratégie marketing digital.

De ce fait, pour vous positionner sur les moteurs de recherche, pensez avant tout qualité et cohérence.

Si vous voulez que votre site internet décolle et améliore son taux de conversion, c’est très important.

Oui, il peut être attirant de faire appel à un prestataire qui casse les prix. Pourtant, avant de l’engager, demandez-lui de réaliser un texte test au préalable. Cela vous permettra de voir ce qu’il vaut.

Vous voulez des conseils pour écrire un article ou pour améliorer votre marketing de contenu web ? Je reste à votre disposition pour vous aider à travailler la ligne éditoriale de votre projet web (ecommerce et/ou blog).

2 réflexions au sujet de « Rédiger un article de blog en 1h : légende urbaine ou réalité ? »

  1. Bonjour,
    Je voudrais quand même bien nuancer ces propos.

    Etant moi-même rédactrice web, je peux écrire et corriger un billet de blog de 300 mots en 1 heure. C’est parfaitement faisable mais il faut réunir quelques conditions :
    – les recherches doivent être minimes car je connais parfaitement le sujet que j’aborde et que je peux apporter de la pertinence dans mon propos par mon expérience et mes connaissances
    – maîtriser les techniques de recherches efficaces
    – maîtriser les techniques de seo éditorial
    – être équipé de logiciels et outils performants pour gagner en productivité (il existe des tas d’outils qui permettent d’optimiser les recherches, de faire de la veille organisationnelle, de sortir les grands lignes d’un billet en quelques minutes, mais aussi de corriger un contenu, de placer les balises, de détecter le mot-clé le plus pertinent, etc.)

    Je pourrais allonger la liste.

    Je dis donc qu’il est possible d’écrire un billet de blog de 300 mots en 1 heure (pour les 2000 mots, on est bien d’accord qu’il faut un peu plus de temps de rédaction). J’y arrive tous les jours et je produis du contenu de qualité, et en plus (excusez-moi du peu), je l’enseigne à mes étudiants pendant mes sessions de formation en rédaction web à Rochefort (dans le 17)…
    Et pourtant, je ne suis ni une menteuse, ni une démago, ni une cyborg, ni une félone des mots et je connais bien mon métier… je suis juste bien organisée et productive !
    Bisous à tous (parce que je vous aime quand même !) 🙂

    1. Bonjour Audrey,

      Merci d’avoir pris le temps d’écrire ce commentaire :).

      En fait, nous sommes d’accord. Si toutes les conditions sont réunies, il est possible d’écrire rapidement un article de blog (d’ailleurs, celui-ci m’a pris largement moins d’une heure).

      Mais seulement si on connait le sujet à la perfection (ce qui est rarement mon cas, personnellement) et pour un article court.

      Pour mes clients, je préfère passer un peu plus de temps afin de délivrer un article parfait plutôt que de me presser et de laisser passer quelques coquilles. Mais cela, c’est en fonction de chacun :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.