Référencement dans les moteurs de recherche

Comment travailler efficacement votre référencement dans les moteurs de recherche ?

Tous les créateurs de site veulent atteindre le Graal : la première position dans les résultats de recherche (ou SERPs pour les initiés). Alors ils se lancent à corps perdu dans la bataille et espèrent de tout cœur que leur référencement dans les moteurs de recherche se fera aussi vite que possible.

Pourtant, la plupart déchantent en s’apercevant que leur visibilité n’augmente pas aussi rapidement que prévu. Si c’est votre cas, voici quelques conseils pour vous aider à décoller.

 

1ère étape : la phase de préparation

 

Que soyez en phase de création ou d’étude de votre projet, cette étape est nécessaire. En effet, débuter sur de bonnes bases vous évite de devoir tout retravailler derrière et perdre un temps précieux.  Pour bien commencer, voici quelques points sur lesquels vous devez réfléchir :

  • Est-ce que vous voulez créer un site de toutes pièces ou par le biais d’un CMS (système de gestion de contenus en français) ?
  • Si vous voulez utiliser un CMS, lequel : Prestashop, WordPress, Drupal, Joomla, Magento… ? Prenez le temps de vous renseigner sur ce que vous offrent ces différentes technologies.
  • Est-ce que vous avez les connaissances en développement web et référencement web nécessaires ? Si non, pouvez-vous faire appel à des personnes qui viendront vous aider ? Dans ce cas, quel est votre budget ?
  • Connaissez-vous les mots les plus pertinents sur votre marché ? Un champ lexical de plusieurs centaines de mots me semble une nécessité et un minimum pour optimiser vos premières pages.
  • Avez-vous bien pensé à votre nom de domaine ? Est-il facile à retenir pour les internautes que vous ciblez ? Et surtout, est-il disponible ?

 

2ème étape : la culture

 

Maintenant que votre site est créé, vous allez devoir le gérer au quotidien pour lui permettre de monter en puissance. Voici quelques conseils pour le faire progresser :

  • A chaque fois que vous créez une page (article de blog, fiche produit etc.), associez-lui un mot-clé unique. Aussi, pensez à surveiller régulièrement la courbe de progression de vos pages. Google Analytics est un formidable outil pour cela.
  • Parlez de votre site autour de vous et incitez vos partenaires à mettre des liens vers vos pages importantes sur leur site. Attention, beaucoup tombent dans le piège de se limiter à la page d’accueil. Ce qui est contre-productif. Faites des liens vers vos pages profondes, répondant à des besoins précis. Vous les verrez remonter plus vite sur les moteurs de recherche.
  • Créez-vous des comptes sur les réseaux sociaux. Selon ma propre expérience, Facebook est intéressant pour les sites de e-commerce BtoC (il fait office de SAV). Twitter est, quant à lui, utile pour le BtoC et le BtoB. Vous pouvez aussi opter pour Pinterest, Google+ ou autres en fonction de vos besoins. Attention toutefois à répondre rapidement aux messages.

 

3ème étape : l’ajustement

 

Malgré tout ça, certaines pages ne sont pas aussi populaires que prévu ? Il est donc temps d’ouvrir le capot et de voir ce qui ne va pas. Quelques points à vérifier :

  • Est-ce que toutes les balises title, meta description et alt sont bien renseignées ? Laissez tomber la balise meta Keyword. A cause des nombreux abus, elle n’est plus prise en compte. Faites attention aussi à l’URL : elle doit comporter votre mot-clé.
  • Consultez Google Analytics aussi régulièrement que possible et identifiez les pages les moins rentables (taux de rebond élevé et nombre de visites uniques faibles) afin de les ajuster. De la réécriture ou de la création de liens internes et externes sera sans doute à prévoir.
  • Votre site est-il techniquement optimisé ? Google Webmaster Tools va vous aider dans cette tâche ardue. Les pages se chargent-elles rapidement ? Et est-il pensé pour s’afficher sur mobile ? (on parle de responsive design dans ce cas).
  • Les backlinks sont-ils intéressants ? Préférez les sites de votre domaine d’activité avec un Page Rank élevé.
  • Pensez aussi à retravailler votre champ lexical. Tous les 6 mois me semble être une bonne fréquence. Aidez-vous de Google Analytics. Vous pouvez aussi récupérer les données de votre champ de recherche interne si vous en possédez un. C’est une véritable mine d’or pour savoir ce que veulent vos cibles. N’hésitez pas non plus à faire de la veille concurrentiel. 

Une fois cette 3ème étape effectuée, reprenez à la 2ème étape et c’est parti pour une boucle infinie.

Le jour où vous n’avez plus rien à faire, c’est qu’il y’a un souci. Les moteurs de recherche faisant évoluer plus rapidement les sites actifs, vous comprenez qu’un bon référencement dans les moteurs de recherche est un travail quotidien.

 

Pour résumer

 

Le terme de culture image bien cette activité (oui je suis assez fier de moi sur ce coup). Le but étant de planter une minuscule graine pour voir pousser un bel arbre au bout de quelques années. Quelques coupes de temps en temps et un entretien régulier pour le voir fleurir et donner de bons fruits ou de belles fleurs sont nécessaires. De là à faire le parallèle entre un référenceur et un jardinier, il n’y a qu’un pas que je viens juste de franchir. Vous avez la main verte ? Tant mieux ! Sinon, il serait temps de vous y mettre :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.