Focus sur les règles de rédaction web les plus importantes.

Les règles de rédaction à connaitre pour votre contenu internet.

Oui ce nom est un peu pompeux, je l’avoue aisément. Pourtant, si je parle des règles de rédaction pour le web, c’est que je veux insister sur le but même de la rédaction web : plaire aussi bien aux internautes qu’aux moteurs de recherche.

En effet, il y’a quelques années, il fallait impérativement des textes optimisés pour le référencement naturel. Aujourd’hui, la tendance tend à s’inverser.

Quand un rédacteur web écrit un article, il doit avant tout penser à ses lecteurs.

En un sens, c’est normal et c’est tant mieux. Cela évite de se farcir des textes qui piquent les yeux, truffés de mots-clés et avec un netlinking mystérieux.

Pourtant, il ne faut pas oublier l’optimisation SEO pour autant.

Ainsi, afin d’écrire un billet qui plaise à tout le monde (comprenez : les internautes et les moteurs de recherche)vous devez connaitre les codes importants du content marketing. Cela pour attirer efficacement vos lecteurs et capter leur attention.

Pour ce faire, mettons-nous donc à la place d’un internaute et identifions, pas à pas, les choses importantes que vous devez faire.

 

Tout commence sur un moteur de recherche

En tant que rédacteur web ou référenceur désirant bien faire votre travail, vous devez vous plier aux lois des principaux moteurs de recherche pour vivre (les plus négatifs diront survivre).

Cela parce que nous utilisons de plus en plus ces tyrans du web pour naviguer sur la toile.

Ainsi, avant toutes choses, il est nécessaire de partir du commencement : la recherche sur internet en passant par ces sites.

Si vos internautes connaissent déjà votre site et y retournent, c’est très bien. Mais, dans la plupart des cas, les internautes se rendent sur votre site par le biais d’un moteur de recherche ou d’un lien figurant sur un site externe au vôtre (un backlink).

Ainsi, pour une meilleure indexation et pour bien vous positionner, la première chose à faire est d’écrire un titre accrocheur et une phrase de résumé à insérer dans la balise méta description. Cela pour inciter la personne à cliquer sur votre lien plutôt que sur celui de vos concurrents.

En effet, la méta-description correspond au petit texte qui s’affiche dans le résultat de recherche. Pensez aussi à rajouter votre mot-clé dans l’URL, dans le titre et dans la description.

Si votre travail est bien fait, vous avez déjà donné envie à l’internaute de voir ce que vaut votre site internet. Bravo ! Une première étape de franchie.

Astuce pour le mot-clé : pensez aux mots-clés de la longue traine. Votre référencement SEO va se reposer dessus dans un premier temps.

 

Une fois sur votre page

Un nouvel internaute a cliqué sur votre lien. Très bien ! Maintenant, il faut le retenir et l’inciter à faire ce que vous attendez de lui.

Pour un blog, cela peut-être :

  • Lire votre article, tout simplement ;
  • Commenter ;
  • Partager ;
  • S’inscrire à votre newsletter ;
  • Acheter ce que vous vendez ;
  • Etc.

Pour un site e-commerce, vous aurez sûrement envie de le voir acheter vos produits.

Dans les deux cas, votre contenu web est très important. Aussi bien dans la forme que sur le fond.

 

Les règles d’usage pour la forme de votre texte

Concernant la forme, je vous conseille :

  • D’aérer au maximum votre texte ;
  • De le scinder en paragraphes comportant des sous-titres(les fameux H2, H3…) ;
  • De mettre en gras les mots et phrases importantes (attention à ne pas trop en abuser non plus) ;
  • De rajouter aussi une photo illustrant votre texte (plusieurs si vous voulez).

L’emplacement de votre bloc texte est aussi très important. Il peut prendre toute la page ou se situer à un endroit précis. Pour vous aider, considérez que les lecteurs scrollent peu. Ainsi, si vous voulez que votre texte soit lu, insérez-le plutôt en haut de page, au-dessus de la ligne de flottaison (en d’autres termes : ce qui s’affiche à votre écran sans être obligé de descendre votre curseur).

Comment travailler efficacement le fond de votre contenu ?

Maintenant, parlons plus en détail du fond.

Vous ne devez penser qu’à une seule chose : impliquer votre lecteur.

Pour cela, utilisez :

  • Une forme active ;
  • Des exemples concrets ;
  • Une formulation incitative faite de « vous » et « nous ».

De plus, parce que, généralement, nous lisons rapidement les textes sur internet, allez directement à l’essentiel en utilisant des phrases courtes grâce à la technique de la pyramide inversée. Évitez aussi autant que possible les termes techniques (sauf si vos lecteurs sont des pros) ou prenez le temps de les expliquer. Votre écriture web doit être incisive, concise et directe.

Enfin, soyez toujours positif et effacez de votre vocabulaire tous les termes à connotation négative. Et surtout, plutôt que de répéter 15 000 fois les mêmes mots, préférez employer des synonymes et des expressions du même champ sémantique.

2 raisons à cela :

  • Ça fluidifie la lecture ;
  • Google comprend de quoi vous parlez. Il sera donc plus enclin à améliorer votre référencement web.

Après le lecteur humain, les robots

Eh oui ! Parce qu’en rédaction web SEO vous devez aussi prendre en compte les robots qui viennent crawler votre site, pensez « mot-clé ».

Ainsi, je vous recommande de l’insérer au moins au sein du titre, de la méta description et dans les premières phrases de votre texte. Évidemment, cela doit se faire de façon fluide et naturelle.

N’hésitez pas non plus à placer quelques liens externes vers vos sources, à condition qu’elles aient déjà acquis une certaine notoriété. Ça, c’est pour le maillage externe.

Concernant votre maillage interne, je ne peux que vous conseiller d’employer la méthode du cocon sémantique qui consiste à créer des silos sémantiques.

C’est une technique de webmarketing qui marche d’enfer. Ce serait dommage de s’en priver pour le référencement de votre site.

 

Une fois un texte écrit, c’est terminé ?

Vous avez rédigé, relu et publié votre texte. Ouf, une bonne chose de faite.

Est-ce fini pour autant ?

Taux de rebond et vues uniques

Et non, ce n’est pas terminé ! Il faut parfois (souvent ?) le reprendre. En effet, avec Google Analytics, vous pouvez voir le taux de rebond et le nombre de vues uniques (les deux critères les plus importants pour évaluer la performance d’une page).

Si le taux de rebond est trop élevé, cela peut signifier qu’il y’a un problème avec votre texte et/ou votre page. En effet, les lecteurs ne sont pas allés plus loin. Ils n’ont même pas daigné aller voir une autre page de votre site. Ils ont vu de la lumière, ils ont ouvert un peu la porte et ont refermé tout de suite pour aller voir ailleurs. C’est ça le taux de rebond.

Prenez donc le temps de voir ce qui cloche avant de reprendre votre texte. Peut-être qu’il ne répond pas vraiment à la question posée. Peut-être qu’il n’est pas clair. Pour vous aider, n’hésitez pas à voir comment les autres traitent le sujet.

Bon, maintenant que je vous ai fait un peu peur, je vais nuancer un peu mes propos sur le taux de rebond. En effet, certaines pages ont un fort taux de rebond tout en étant excellentes. En fait, cela peut aussi vouloir dire que, grâce à votre contenu, les internautes ont trouvé la réponse à leur question. Si c’est votre but, tant mieux. Pour cela, vous pouvez voir le temps passé sur votre page. S’il est élevé, c’est bon signe.

Dans les faits, le taux de rebond n’est une donnée intéressante que si vous voulez amener vos visiteurs sur une autre page. Vers la partie e-commerce de votre site, par exemple, ou vers un formulaire de contact.

Partage sur les réseaux sociaux

N’oubliez pas non plus votre e réputation.

Une bonne stratégie d’inbound marketing (un terme très à la mode en ce moment) passe par le partage de votre chef-d’œuvre littéraire sur vos réseaux sociaux préférés.

Que ce soit Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo, Google + ou autre (Instagram si vous avez de jolies images) : donnez envie à votre cercle de connaissances de venir voir ce que vous avez écrit.

C’est à ce moment que vous retirez votre casquette de web rédacteur pour vous transformer en Community Manager.

Eh oui : le community management fait aussi partie de votre travail.

 

Les règles de rédaction web en résumé

La rédaction web SEO, c’est un texte rédigé aussi bien pour les internautes que pour les moteurs de recherche. Il doit être plaisant à lire pour les internautes et techniquement parfait pour les robots.

Cela demande souvent une certaine prise de recul pour avoir le courage d’évaluer la pertinence de votre article et de le reprendre s’il n’est pas bon.

Mais rassurez-vous : rien n’est figé sur internet. Il n’est jamais trop tard pour revenir sur ses erreurs passées et transformer un texte bancal en excellent contenu SEO. Tout en évitant le duplicate content et en vous référant toujours à votre charte éditoriale, cela va sans dire.

En gardant tout cela en tête, vous n’aurez pas de mal à référencer vos pages et à gravir les échelons jusqu’à la première page.

Bien que la rédaction web se transforme, elle reste un des outils SEO les plus puissants pour votre référencement naturel SEO. De plus, en l’utilisant efficacement au sein de votre communication digitale, vous découvrez une technique intéressante pour fidéliser vos clients.

Vous avez décidé d’activer enfin ce levier de business pour accroitre votre chiffre d’affaires ? Parlons-en et voyons comment améliorer votre production de contenus pour votre référencement payant (Google Adwords) et gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.