tendances-seo-2017

Quelles sont les grandes tendances SEO pour 2017 ?

Avant toutes choses, je vous souhaite une très bonne année 2017. J’espère qu’elle sera encore meilleure que l’année 2016, aussi bien sur le plan personnel que professionnel.

Ceci étant dit, nous pouvons nous remettre tranquillement au travail (dur dur après cette période de fêtes).

J’avais fini l’année en revenant sur toutes les évolutions dans le domaine du référencement naturel en 2016. Ainsi, assez logiquement, je commence l’année avec un article sur les tendances et les prévisions en termes de SEO pour 2017.

Vers quoi se concentrer pour les mois à venir ? Voyons ensemble les tendances SEO pour 2017 qui se dégagent dès à présent.

 

Principale tendance : le SEO sur mobile

C’était déjà le cas en 2016 et cela semble se confirmer en 2017. D’ailleurs, en SEO, s’il y’a une donnée à prendre en compte, c’est bien la navigation sur smartphone.

Nos habitudes changent. Aujourd’hui, il est facile de se connecter partout et à tout moment. Que ce soit dans les transports en commun, dans un café, au bureau, à la maison ou dans la rue : nos outils connectés nous permettent d’utiliser internet en tous lieux et en toutes circonstances.

En termes de référencement naturel, cela implique de créer un site mobile-friendly, aussi rapide que facile à utiliser.

En 2017, il est donc primordial de penser « responsive design ». En d’autres termes : de permettre à votre site de s’adapter à toutes tailles d’écran (ordinateur fixe et portable, tablette ou smartphone).

Si vous utilisez un CMS connu, vous n’avez rien à craindre. Par contre, si vous avez créé votre site de A à Z, pensez-y.

De plus, qui dit mobile dit application. Et, en effet, d’après les experts, bien que les sites traditionnels tiendront encore le coup pendant quelque temps, les applications prendront le dessus à un moment ou à un autre.

2017 peut donc être l’année où vous réfléchirez à développer une application liée à votre site.

 

La stratégie de mot-clé a encore une longue vie devant elle

On entend partout que la stratégie consistant à écrire un texte par rapport à un mot-clé précis est en train de disparaitre.

C’est vrai et faux en même temps.

Vrai, car le temps où il ne fallait réfléchir qu’à un seul mot-clé est loin derrière nous. Pour preuve, la balise keyword ne sert plus à rien.

Aujourd’hui, pour être bien positionné sur une expression précise, il faut prendre en compte tout le champ lexical qui la concerne et développer votre texte en fonction de ce dernier.

Ainsi, bien qu’il soit toujours intéressant de partir d’un mot-clé spécifique, vous devez éviter à tout prix de blinder votre article avec celui-ci.

Tout le travail de l’expert SEO et du rédacteur web (ou de la rédactrice web) consiste donc à fournir un texte pensé aussi bien pour les moteurs de recherche que pour les internautes.

Aussi bien dans le fond que dans la forme, votre article devra fournir aux robots de Google les informations nécessaires pour vous aider à vous positionner sur les mots-clés voulus. Mais il devra aussi fournir une information pertinente et originale, tout en restant fluide et agréable à lire.

Comme en 2016, privilégiez des mots-clés de la longue traine plutôt que des expressions génériques.

Pour vous aider, vous pouvez utiliser des outils tels que :

Certains sont gratuits. D’autres non. À vous de voir en fonction de votre budget et de vos besoins.

 

La vidéo prend de plus en plus d’importance

Pour certains, la vidéo est l’avenir et prendra le pas sur le contenu texte et image.

Les chiffres sont, il est vrai, assez parlant :

  • Les pages avec vidéo obtiennent plus de clics que les pages sans vidéo (41 % en plus) ;
  • Les vidéos ont, en règle générale, un meilleur page rank que les autres contenus (50x supérieur).

Ceci étant dit, je nuancerai tout de même ces chiffres.

Tout d’abord, 80 % des résultats de vidéo proviennent de YouTube. Ce qui signifie que vous serez obligé de passer par ce grand site pour poster vos vidéos (et ainsi, vous plier à ses règles : ce qui ne semble pas du goût de tout le monde).

De plus, la vidéo est beaucoup plus contraignante que le texte pour les créateurs.

Si vous voulez vous mettre à la vidéo, il vous faudra un budget conséquent pour proposer un contenu de qualité. Bien que les smartphones peuvent faire de jolies vidéos, il est important de vous équiper, au moins, d’un bon micro et d’un trépied. Et si vous voulez vous faire aider par un professionnel, préparez-vous à faire chauffer votre CB.

De plus, faire une vidéo demande énormément de temps. De l’écriture du script au tournage en passant par le montage et la publication : la vidéo est bien plus chronophage que le contenu texte.

Ainsi, en prenant en compte toutes ces données, nous pouvons nous rendre compte que la vidéo n’est pas pour tout le monde.

Si vous pouvez le faire, tant mieux. Sinon, proposer un texte de qualité avec de belles illustrations est encore très efficace.

 

Le format AMP et la recherche vocale : deux technologies à surveiller de près

Deux nouvelles technologies commencent à prendre de plus en plus d’importance.

La première est le nouveau format AMP de Google. Au début prévu seulement pour les articles d’actualités, la firme américaine souhaite la proposer à d’autres secteurs d’activités. Google AMP consiste à fournir aux internautes des pages toujours plus rapides et fluides sur mobile. La vitesse d’affichage étant un critère important en référencement naturel, nous ne pouvons douter de l’importance de cette technologie dans le futur.

Vous connaissez sûrement Siri, l’assistant personnel intelligent des smartphones Apple ? Eh oui, la recherche vocale tend aussi à devenir une habitude (40 % des adultes l’utilisent pour chercher une direction et 60 % des enfants l’utilisent en regardant la télévision). Bien que ce type de recherche soit bien plus importante aux États-Unis qu’en France, je vous conseille de vous y intéresser dès maintenant. Car les données recueillies par la recherche vocale (généralement, des expressions plus longues et plus précises) pourront affecter les SERP à terme.

Ce sont deux défis que devront relever les spécialistes du SEO en 2017 et dans les années à venir.

 

Intéressez-vous au SEO local

Déjà en expansion en 2016, nous pouvons parier que le SEO local sera aussi à prendre en compte en 2017.

Ainsi, de nombreuses applications mobiles s’y mettent déjà (je pense à Waze, par exemple). Ce qui peut intéresser les petites et les grandes entreprises, dans les grandes métropoles ou en périphérie.

Quelques chiffres qui vous inciteront à vous intéresser au référencement naturel local :

  • 50 % des recherches Google sont faites pour trouver des résultats localisés ;
  • 50 % des personnes qui font des recherches locales se rendent dans les magasins dans la journée ;
  • Plus de 60 % des consommateurs ont utilisé des publicités locales.

Personnellement, cette tendance m’effraie un peu, je ne vais pas vous le cacher. Pourtant, une grande majorité d’internautes apprécie de se voir proposer des publicités et des annonces à proximité de sa position.

Rajouter à votre liste de mots-clés des expressions ciblées peut donc se révéler payant à court et long terme.

 

Sans oublier les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont encore un excellent support de diffusion de vos articles.

En 2017, vous pouvez donc les utiliser sans trop vous poser de questions.

À vous de voir lesquels sont les plus intéressants pour votre activité.

Pour ma part, j’utilise principalement LinkedIn, Viadeo, Facebook et Twitter pour partager mes articles. Mais pourquoi pas Pinterest ou Instagram si vous avez de jolies photos à partager ?

D’après les spécialistes, mettre des liens vers des réseaux sociaux crédibilise aussi votre page aux yeux des moteurs de recherche. Cela vous aide donc à mieux la positionner dans les SERP.

 

Maintenant, vous savez tout des tendances en matière de SEO pour 2017. Travailler sur tous ces points vous sera utile pour améliorer les positions de vos pages dans les résultats de recherche sur ordinateur et mobile.

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter l’infographie du site Caliber qui m’a aidé à rédiger cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.